Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le secrétaire général du Conseil de l'Europe attendu lundi à Moscou (porte-parole)

    International
    URL courte
    0 1 0 0

    Thorborn Jagland, secrétaire général du Conseil de l'Europe, arrive à Moscou le 21 décembre pour son premier voyage officiel

    Thorborn Jagland, secrétaire général du Conseil de l'Europe, arrive à Moscou le 21 décembre pour son premier voyage officiel, a fait savoir à RIA Novosti le porte-parole de l'organisation.

    Au programme de sa visite dans la capitale russe, l'adoption du Protocole 14 sur la réforme de la Cour des Droits de l'Homme et l'abolition de la peine de mort en Russie.

    Après son élection au poste du secrétaire général, Thorborn Jagland a souligné sa volonté d'accorder une attention soutenue à la primauté de la loi et de "travailler au développement des droits de l'homme". Dans son premier discours en tant que secrétaire général il a aussi abordé les relations avec la Russie.

    "Lors de sa visite, le secrétaire général rencontrera les plus hauts dirigeants du pays, y compris le président russe Dmitri Medvedev, les présidents des deux chambres du parlement Boris Gryzlov et Sergueï Mironov, ainsi que le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov", a précisé à RIA Novosti le porte-parole du Conseil de l'Europe.

    "La Russie est l'une des composantes de l'architecture politique européenne et elle joue un rôle décisif dans le maintien de la paix et de la stabilité sur le continent", a indiqué Thorborn Jagland, sur le site internet du Conseil de l'Europe.

    Il a aussi souligné que "la position de la Russie avait une importance primordiale non seulement pour l'avenir du Conseil de l'Europe, mais aussi pour le développement de la démocratie, des droits de l'homme et de la primauté de la loi en Europe".

    Lire aussi:

    Moscou suspend ses cotisations au CE jusqu’au rétablissement de ses fonctions
    Droits de l'homme: Moscou appelle Bruxelles à surveiller l'Ukraine de près
    Moscou: le Conseil de l'Europe se méprend en évoquant une «situation difficile» en Crimée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik