Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Conflit palestino-israélien: aucune chance de sortir de l'impasse (expert russe)

    International
    URL courte
    Proche-Orient 2020: une paix universelle est-elle possible? (27)
    0 6 0 0

    Les efforts visant à régler le conflit palestino-israélien ne peuvent pas aboutir dans les conditions politiques actuelles, estime Evgueni Satanovski, directeur de l'Institut russe d'études d'Israël et du Proche-Orient.

    Les efforts visant à régler le conflit palestino-israélien ne peuvent pas aboutir dans les conditions politiques actuelles, estime Evgueni Satanovski, directeur de l'Institut russe d'études d'Israël et du Proche-Orient.

    "Le conflit palestino-israélien pose un problème impossible à résoudre dans le cadre du système politique actuellement en vigueur dans le monde", a-t-il déclaré en évoquant la conférence "Proche-Orient 2020: un règlement universel est-il possible?" organisée en Jordanie dans le cadre du Club de Valdaï, qui réunit des politologues du monde entier.

    A titre d'exemple, M.Satanovski a cité les démarches déployées par l'ONU qui "au cours des 60 ans écoulés depuis la fondation de l'Etat juif a fourvoyé la situation dans une impasse".

    Selon lui, il faut commencer par régler le problème des frontières. "Israël accepte de négocier sur cette question, tandis qu'elle ne se pose même pas pour les Palestiniens: leur Etat - tel qu'ils se l'imaginent - doit englober l'ensemble du territoire israélien, plus les régions actuellement occupées par l'Autorité palestinienne", a affirmé l'expert, ajoutant que problème de Jérusalem servait lui aussi à alimenter la discorde.

    "Israël est prêt à se retirer des quartiers arabes de la ville afin de permettre aux Palestiniens d'y établir leur capitale, mais les Palestiniens refusent de céder", a-t-il estimé.

    D'après M.Satanovski, le problème des colonies juives en Cisjordanie est "tout à fait ridicule".

    "Ces colonies constituent l'unique marché de travail pour les Palestiniens de la région. Ceux qui travaillent sur les chantiers gagnent 3 à 4 fois plus que leurs compatriotes. Mieux, ils reçoivent de l'argent israélien! Si ces chantiers n'existaient pas, les Palestiniens croupiraient dans la misère", a-t-il affirmé, avant de conclure que le système politique actuel empêchait de tirer le règlement de l'impasse.

    Dossier:
    Proche-Orient 2020: une paix universelle est-elle possible? (27)

    Lire aussi:

    Netanyahu veut la peine de mort pour le tueur de trois Israéliens
    Poutine: la Palestine et Israël doivent combattre ensemble le terrorisme
    Moscou: Jérusalem-Est future capitale de la Palestine, Jérusalem-Ouest celle d’Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik