Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Non-prolifération au Proche-Orient: une volonté politique nécessaire (experts)

    International
    URL courte
    Proche-Orient 2020: une paix universelle est-elle possible? (27)
    0 3 0 0

    Les Etats du Proche-Orient doivent faire preuve de volonté politique pour empêcher la prolifération nucléaire dans la région, ont estimé les participants à une conférence qui se déroule en Jordanie dans le cadre du Club international de discussions Valdaï.

    Les Etats du Proche-Orient doivent faire preuve de volonté politique pour empêcher la prolifération nucléaire dans la région, ont estimé lundi les participants à la conférence "Proche-Orient 2020: une paix universelle est-elle possible?" qui se déroule en Jordanie dans le cadre du Club international de discussions Valdaï.

    La conférence organisée par RIA Novosti et le Conseil russe pour la politique extérieure et de défense, porte avant tout sur le "dossier nucléaire iranien", ainsi que les menaces réciproques de l'Iran et d'Israël.

    La menace de frappe nucléaire iranienne contre Israël est bel et bien inexistante, a indiqué le directeur de l'Institut de l'Afrique (Russie) Alexeï Vassiliev. "L'Iran est gouverné par des personnes intelligentes qui veulent vivre. N'importe quelle frappe contre Israël provoquera une riposte d'une puissance telle qu'elle anéantira l'Iran. Il est difficile de s'imaginer que les dirigeants iraniens se décident à une telle démarche", a estimé l'expert.

    La situation de "ni guerre ni paix" dans les relations entre l'Iran et Israël est très dangereuse et doit être réglée, a estimé à son tour Mikhaïl Lyssenko, directeur du Département de la coopération internationale de Rosatom (holding russe de l'industrie nucléaire).

    "Aussi doivent-ils faire preuve de volonté politique et entamer un dialogue direct ou des négociations sous une médiation quelconque", a-t-il dit, en rappelant que l'Inde et le Pakistan ont réussi à s'entendre malgré toutes leurs contradictions.

    Et d'ajouter qu'il fallait pour cela engager tous les instruments juridiques internationaux, notamment le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP).

    Le Forum de Valdaï a été institué en 2004 par RIA Novosti avec le Conseil pour la politique étrangère et de défense, le quotidien Moscow Times, les revues La Russie et la politique mondiale et Russia Profile. Chaque année il rassemble des dizaines de politologues de différents pays et aborde des thèmes dont la discussion permet aux participants étrangers de mieux comprendre la Russie.

    Dossier:
    Proche-Orient 2020: une paix universelle est-elle possible? (27)

    Lire aussi:

    Accord sur le nucléaire iranien: les sanctions levées, vivent les sanctions!
    L'Iran prépare une réponse nucléaire aux sanctions américaines
    Israël s’applique à supprimer la présence militaire iranienne en Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik