Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Copenhague: Pékin accuse la Grande-Bretagne d'activités subversives (diplomatie)

    International
    URL courte
    Sommet de l'ONU sur le réchauffement climatique à Copenhague (37)
    0 312

    Pékin a accusé un ministre britannique qui avait critiqué la Chine à l'issue du sommet climatique de l'ONU de mener des activités subversives contre les pays en voie de développement, lit-on dans une déclaration du ministère chinois des Affaires étrangères publiée mardi.

    Pékin a accusé un ministre britannique qui avait critiqué la Chine à l'issue du sommet climatique de l'ONU de mener des activités subversives contre les pays en voie de développement, lit-on dans une déclaration du ministère chinois des Affaires étrangères publiée mardi.

    Ed Miliband, ministre chargé du climat, a sévèrement critiqué la position de la Chine lors du sommet de Copenhague. Commentant les propos du ministre, la porte-parole de la diplomatie chinoise, Jiang Yu, les a qualifiés de "son avis personnel" et de "tentatives évidentes de semer la méfiance entre les pays en voie de développement".

    "Nous appelons à corriger les erreurs et à remplir les engagements à l'égard des pays en voie de développement, et à renoncer aux actes qui sapent la coopération internationale dans la lutte contre le changement climatique", lit-on dans la déclaration de la diplomate chinoise.

    Les médias chinois ont publié lundi une interview du premier ministre Wen Jiabao qui représentait la Chine à Copenhague. De l'avis du responsable, le rôle joué par Pékin à cette rencontre internationale était "notable et constructive".

    Le sommet climatique, ou la conférence des parties à la Convention cadre de l'ONU sur le changement climatique, s'est achevé samedi dernier par l'adoption d'un document final.

    Initialement, les parties envisageaient d'examiner et d'adopter un accord destiné à remplacer le Protocole de Kyoto à la Convention qui expire en 2012.

    Bien avant le sommet, il était déjà clair que ce document ne serait tout simplement prêt pour cette rencontre. Alors, en qualité d'issue acceptable, experts et écologistes se sont mis à préparer un accord politique qui définirait nettement les paramètres clés et les échéances d'adoption d'un document post-Kyoto et constituerait une "feuille de route" pour ce document.

    Dossier:
    Sommet de l'ONU sur le réchauffement climatique à Copenhague (37)

    Lire aussi:

    Député européen: "Les USA pourraient perdre le statut de partenaire fiable"
    Fuite de l’entourage de Trump: un Accord de Paris bientôt sans les USA
    Ankara suspend la ratification de l’Accord de Paris sur le climat
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik