Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Proche-Orient: associer l'Iran au règlement dans la région (diplomate russe)

    International
    URL courte
    Proche-Orient 2020: une paix universelle est-elle possible? (27)
    0 0 0 0

    Il faut utiliser le potentiel positif de l'Iran pour résoudre les problèmes du Proche-Orient, a déclaré le chef adjoint de la diplomatie russe Alexandre Saltanov lors de la conférence "Proche-Orient: une paix universelle est-elle possible?" qui se déroule en Jordanie.

    Il faut utiliser le potentiel positif de l'Iran pour résoudre les problèmes du Proche-Orient, a déclaré le chef adjoint de la diplomatie russe Alexandre Saltanov lors de la conférence "Proche-Orient: une paix universelle est-elle possible?" qui se déroule en Jordanie.

    "L'Iran dispose d'un potentiel positif. Il suffit de citer l'Afghanistan où Téhéran joue un rôle tout à fait indispensable", a-t-il affirmé en ouvrant la troisième journée du forum organisé sur le bord de la mer Morte par RIA Novosti et le Conseil pour la politique internationale et de sécurité dans le cadre du Club de Valdaï réunissant des politologues du monde entier.

    S'agissant du Proche-Orient, l'Iran "ne doit pas constituer une partie du problème, mais un élément à part entière des efforts visant à trouver une solution", estime le diplomate.

    Interrogé sur les sanctions éventuelles contre Téhéran, le vice-ministre russe des Affaires étrangères n'a pas exclu cette possibilité. Cependant, il est persuadé que cette mesure ne sera possible que lorsque tous les moyens diplomatiques et politiques auront été épuisés. Selon M.Saltanov, la communauté internationale devrait inciter l'Iran à accepter le dialogue.

    Ce dialogue "ne doit pas porter uniquement sur les questions en suspens relatives au programme nucléaire iranien, mais encourager Téhéran à s'associer sur une base constructive à la vie politique de la région, au règlement des problèmes qui s'y posent", a-t-il estimé.

    Dans le même temps, a souligné le diplomate russe, l'Iran est tenu d'appliquer les décisions adoptées par le Conseil de sécurité de l'ONU et de réagir "de manière constructive" aux propositions qui lui sont adressées.

    Dossier:
    Proche-Orient 2020: une paix universelle est-elle possible? (27)

    Lire aussi:

    L’influence régionale de l’Iran va en s'accroissant, selon le chef de la CIA
    Les USA qualifient l’Iran de principal État commanditaire du terrorisme
    Nucléaire iranien: Téhéran menace de quitter l'accord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik