Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Nucléaire nord-coréen: un espoir pour la reprise des négociations à Six (Lavrov)

    International
    URL courte
    Nucléaire coréen (371)
    0 0 0 0

    Les conditions pour une reprise des négociations à Six sur le problème nucléaire nord-coréen sont actuellement meilleures que par le passé.

    Les conditions pour une reprise des négociations à Six sur le problème nucléaire nord-coréen sont actuellement meilleures que par le passé, a déclaré lundi à Moscou le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

    "Il n'y a pas d'alternative à la reprise des négociations à Six, les conditions étant légèrement meilleures aujourd'hui qu'il y a peu", a indiqué sans donner plus de précisions M.Lavrov aux journalistes au terme d'un entretien avec son homologue japonais Katsuya Okada à Moscou.

    "Nous estimons qu'il est nécessaire de discuter à Six de tous les problèmes qui surgissent. En outre, toutes les résolutions adoptées par le Conseil de sécurité restent en vigueur", a précisé le ministre russe.

    Interrogé par un journaliste, M.Lavrov a douté de l'existence de tentatives visant à "écarter" la Russie et le Japon de la table des négociations.

    "Je ne pense pas que qui que soit songe sérieusement à écarter la Russie, le Japon ou tout autre participant des négociations. Et ce pour la simple raison que la précédente administration américaine avait déjà tenté d'écarter tous les négociateurs afin de régler les problèmes entre Washington et Pyongyang, ce qui s'était non seulement soldé par un échec, mais avait également beaucoup contribué à empirer la situation".

    Lancés en août 2003, les négociations à Six sur le règlement du problème nucléaire dans la péninsule coréenne réunissant les deux Corées, la Chine, le Japon, la Russie et les Etats-Unis, sont suspendues depuis leur échec à Pékin. Le 11 décembre 2008, la Corée du Nord a refusé de se plier aux exigences concernant son programme nucléaire.

    En dépit des protestations de la communauté internationale, la Corée du Nord a effectué le 25 mai 2009 un test nucléaire souterrain, provoquant un tollé international. Suite à ce tir, le Conseil de sécurité de l'ONU a alourdi le régime de sanctions en vigueur contre Pyongyang et a étendu les mesures d'embargo sur les armements à tous les types d'armes et de matériels connexes, à l'exception des armes légères et de petit calibre.

    Malgré les sanctions de l'ONU, la Corée du Nord a de nouveau tiré des missiles de courte portée en juin et en octobre 2009.

    Dossier:
    Nucléaire coréen (371)

    Lire aussi:

    Qu’est-ce qui gêne la reprise des négociations à six sur la Corée du Nord?
    Moscou veut faire revenir la Corée du Nord aux négociations
    Pékin appelle Pyongyang à respecter la résolution de l’Onu
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik