Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Moscou-Tokyo: la coopération doit être élargie (Kremlin)

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    La Russie et le Japon trouveront des possibilités supplémentaires pour élargir leurs relations bilatérales, estime le chef de l'administration présidentielle Sergueï Narychkine.

    La Russie et le Japon trouveront des possibilités supplémentaires pour élargir leurs relations bilatérales, estime le chef de l'administration présidentielle Sergueï Narychkine.

    "Je vous demande de transmettre mes remerciements au premier ministre Yukio Hatoyama que j'ai rencontré lors de ma récente visite à Tokyo. J'ai toujours été très impressionné par sa connaissance de la Russie et son désir sincère de promouvoir une coopération multiforme et mutuellement avantageuse entre nos pays", a-t-il déclaré lundi lors d'un entretien avec le ministre nippon des Affaires étrangères Katsuya Okada à Moscou.

    "Je suis persuadé que nous trouverons avec le gouvernement japonais des possibilités supplémentaires pour élargir la coopération entre les deux pays", a affirmé M.Narychkine.

    Le chef de la diplomatie nipponne a fait savoir à son tour que le gouvernement de M.Hatoyama avait été formé il y a un peu plus de 100 jours et qu'il était loin d'avoir épuisé toutes ses ressources.

    "Les ministres des Affaires étrangères et les premiers ministres ont souvent changé aux Japon ces dernières années. J'espère pouvoir exercer mes fonctions actuelles le plus longtemps possible sous la direction du chef de notre gouvernement M.Hatoyama", a souligné M.Okada.

    Le développement des relations entre Moscou et Tokyo est actuellement bridé par leur discorde autour de quatre îles constituant les Kouriles méridionales.

    Rattachées à la Russie au lendemain de la Seconde guerre mondiale, ces îles (appelées au Japon "les territoires du nord") sont revendiquées par Tokyo qui en réfère à un traité de 1855. Moscou évoque à son tour différents actes juridiques internationaux consacrant la souveraineté russe sur ces territoires. Le Japon refuse de céder et avance sa revendication à titre de préalable à la conclusion du traité de paix avec la Russie, traité qui n'a pas été signé entre les deux pays au terme de la Seconde Guerre mondiale.

    Lire aussi:

    Poutine: Moscou et Tokyo pourraient travailler ensemble sur les îles Kouriles
    Hospitalité sans précédent: Poutine reconduit en voiture un ex-Premier ministre japonais
    Une mission d’affaires japonaise visite les Kouriles pour la première fois
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik