Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministère russe des Affaires étrangères

    START: pas d'interruption du travail sur le nouveau traité (Moscou)

    © RIA Novosti.
    International
    URL courte
    Traité START (300)
    0 0 0

    Le travail sur le nouveau traité russo-américain de limitation des armements stratégiques offensifs (START) n'a pas été interrompu.

    Le travail sur le nouveau traité russo-américain de limitation des armements stratégiques offensifs (START) n'a pas été interrompu, a déclaré mardi à Moscou Andreï Nesterenko, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères (MID).

    On avait annoncé auparavant que les négociateurs s'était octroyé une pause pour les fêtes.

    "Le travail sur le traité n'a pas été interrompu. A l'heure actuelle, toute la masse de documents élaborés pendant les huit rounds de négociations est analysée en profondeur dans les deux capitales", a indiqué M.Nesterenko.

    Signé en 1991, le traité précédent START-1 (qui a expiré le 5 décembre 2009) engageait Washington et Moscou à réduire le nombre d'ogives nucléaires à 6.000 et celui de vecteurs à 1.600 unités pour chaque partie.

    En 2002, la Russie et les Etats-Unis ont conclu à Moscou un traité supplémentaire visant à ramener le nombre de charges nucléaires opérationnelles à 1.700-2.200 pour chaque partie contractante. Ce traité devait être appliqué  d'ici 2012.

    Réunis en juillet 2009 à Moscou, les présidents russe et américain, Dmitri Medvedev et Barack Obama ont signé un document notifiant leur intention de réduire le nombre de têtes nucléaires dans une fourchette de 1.500-1.675 unités pour chacune des parties, ainsi que la quantité des vecteurs (de 500-1.100 unités).

    Le Traité START-1 signé en 1991 a expiré le 5 décembre dernier. Malgré les résultats déjà enregistrés et la volonté politique des leaders américains et russes, les parties n'ont pas réussi à conclure de nouvel accord avant l'expiration de l'ancien. Moscou et Washington se sont contentés d'adopter une déclaration conjointe qui fait état de leur volonté commune de poursuivre la coopération.

    Dossier:
    Traité START (300)

    Lire aussi:

    Un nouveau record de dépenses pour la défense
    Les USA balancent entre les versions de leur doctrine nucléaire
    Sénateur russe: les USA préparent une «mauvaise surprise»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik