Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Manifestations en Iran: "un spectacle commandé par les sionistes" (Ahmadinejad)

    International
    URL courte
    0 1 0 0

    Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a qualifié les manifestations antigouvernementales de dimanche dernier qui avaient dégénéré en troubles et fait au moins 15 morts de "mascarade qui donne la nausée".

    Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a qualifié les manifestations antigouvernementales de dimanche dernier qui avaient dégénéré en troubles et fait au moins 15 morts de "mascarade qui donne la nausée", ont rapporté mardi les médias iraniens.

    "Le peuple iranien a déjà vu nombre de spectacles de ce genre. Des mascarades commandées par les sionistes et les Américains", a déclaré M.Ahmadinejad, cité par l'agence officielle IRNA.

    Les Gardiens de la révolution ont accusé auparavant mardi la presse étrangère de mener une guerre psychologique pour tenter de renverser le régime en Iran.

    "La presse étrangère a lancé une guerre psychologique. Essayer de renverser le système ne mènera nulle part. Les artisans de l'agitation paieront bientôt le prix de leur insolence", a écrit ce corps d'élite de l'armée iranienne dans un communiqué.

    "L'opposition, qui oeuvre la main dans la main avec la presse étrangère, est soutenue par les ennemis de l'étranger", poursuit le communiqué, selon l'agence de presse ISNA.

    Ces manifestations antigouvernementales sont les plus importantes et les plus sanglantes depuis celles qui ont suivi la réélection contestée du président Ahmadinejad en juin dernier.

    Le président américain Barack Obama a condamné lundi la "violente et injuste" répression des manifestations en Iran et appelé la République islamique à libérer "immédiatement" les personnes "emprisonnées à tort".

    De son côté, le secrétaire au Foreign Office David Miliband a appelé le gouvernement iranien "à respecter les droits de l'homme de ses propres citoyens, droits que l'Iran s'est engagé à respecter".

    Préoccupée par les violents affrontements entre les manifestants et les forces de l'ordre à Téhéran, la Russie a appelé les parties à faire preuve de retenue et à essayer de trouver des compromis sur la base de la loi.

    La situation politique en Iran s'est aggravée depuis la présidentielle du 12 juin dernier et la réélection contestée du président sortant Mahmoud Ahmadinejad avec plus de 60% des voix, alors que son rival le plus proche Mir Hossein Moussavi avait obtenu, d'après les résultats officiels, plus de 30% des suffrages exprimés. A l'époque, des troubles avaient éclaté, faisant au moins 30 morts. Un millier de personnes avaient été arrêtées.

    Le week-end dernier, les troubles ont éclaté de plus belle.

    Lire aussi:

    Ahmadinejad rappelle à Trump que les USA «appartiennent à tous les peuples»
    Le gouvernement iranien envisage d'autoriser Twitter et YouTube
    Hassan Rohani «a de très bonnes chances d’être réélu»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik