Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Kazakhstan-Iran: Moscou alarmé par un éventuel accord sur l'uranium (diplomatie)

    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2014) (1478)
    0 0 0 0

    Moscou vérifiera les renseignements concernant un rapport prétendument soumis à l'AIEA et portant sur la livraison à l'Iran de 1.350 tonnes de concentré d'uranium d'origine kazakhe, a annoncé jeudi le porte-parole de la diplomatie russe Andreï Nesterenko.

    Moscou vérifiera les renseignements concernant un rapport prétendument soumis à l'AIEA et portant sur la livraison à l'Iran de 1.350 tonnes de concentré d'uranium d'origine kazakhe, a annoncé jeudi le porte-parole de la diplomatie russe Andreï Nesterenko.

    "Nous n'avons pas encore vu ce document. Quant à l'Agence, elle n'a pas fourni aucune information officielle à ce sujet", a indiqué le diplomate.

    Moscou soutient la résolution 1737 du Conseil de sécurité de l'ONU qui interdit formellement la livraison à l'Iran de matériaux nucléaires, dont le minerai d'uranium enrichi, a-t-il indiqué, ajoutant que "nous estimons que ces exigences doivent être rigoureusement respectées par tous les Etats".

    En référence à un rapport préparé par des services de renseignements pour le compte de l'Agence internationale de l'Energie nucléaire, des médias internationaux ont rapporté mercredi l'existence d'un accord secret entre le Kazakhstan et l'Iran portant sur la livraison à la République islamique de 1.350 tonnes de concentré d'uranium pour 450 millions de dollars. Le rapport affirme que les parties entendent officialiser leur marché au cours des semaines à venir.

    Astana a catégoriquement démenti ces affirmations.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2014) (1478)

    Lire aussi:

    L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium enrichi dans un délai de 5 jours
    Afghanistan: «Les USA y extrayaient l’uranium et l’emportaient avec eux»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik