Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Antiterreur: le Yémen demande l'aide internationale

    International
    URL courte
    0 2 0 0

    Le ministre yéménite des Affaires étrangères Abo Bakr al-Kourbi a appelé dimanche la communauté internationale à une action conjointe pour neutraliser la menace de terrorisme, a annoncé dans une dépêche de Sanaa l'agence émiratie WAM.

    e ministre yéménite des Affaires étrangères Abo Bakr al-Kourbi a appelé dimanche la communauté internationale à une action conjointe pour neutraliser la menace de terrorisme à laquelle est exposé son pays, a annoncé dans une dépêche de Sanaa l'agence émiratie WAM.

    "Le Yémen a besoin de l'aide internationale pour relever son potentiel dans les sphères de l'entraînement (militaire), des télécommunications, des transports maritimes et terrestres", a indiqué le ministre rencontrant des journalistes.

    "On a besoin d'actions conjointes pour combattre la menace de terrorisme. Faute de coopération, la menace terroriste risque de s'amplifier encore", a-t-il ajouté.

    Selon le ministre, la sécurité yéménite a "dévoilé les plans dangereux d'Al-Qaïda visant le Yémen et d'autres pays, les ouvrages économiques, les agents de sécurité et les militaires".

    Des médias internationaux ont rapporté dimanche en référence à un conseiller de la présidence US que les services secrets étaient informés sur l'intention d'Al-Qaïda de mener une attaque terroriste dans la capitale du Yémen.

    Dimanche, les Etats-Unis ont fermé leur mission diplomatique à Sanaa, démarche qui a été suivie par la Grande-Bretagne.

    L'aile d'Al-Qaïda en Arabie a revendiqué le 28 décembre 2009 l'attentat échoué à bord d'un vol de Delta Airlines, déclarant qu'il s'agissait d'une réponse aux actions lancées contre le groupement au Yémen, avec le soutien des services secrets américains. 

    Lire aussi:

    Une frappe de drone US tue 5 terroristes d’Al-Qaïda et 3 civils au Yémen
    Yémen, Iran et armes: où la vérité se cache-t-elle?
    Les USA transfèrent au Yémen des combattants depuis l’Irak et la Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik