Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine-Russie: Timochenko prône une politique "ferme et pragmatique"

    International
    URL courte
    Présidentielle ukrainienne 2010 (181)
    0 0 0

    La première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko a promis jeudi de mener une politique "ferme et pragmatique" à l'égard de la Russie en cas de victoire à l'élection présidentielle du 17 janvier.

    La première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko a promis jeudi de mener une politique  "ferme et pragmatique" à l'égard de la Russie en cas de victoire à l'élection présidentielle du 17 janvier. 

    "Présidente, je me fixerai pour objectif de mettre sur pied avec la Russie des rapports constructifs de paix, très fermes et pragmatiques, (...) au nom des intérêts nationaux de l'Ukraine", a indiqué la candidate rencontrant les représentants des médias et des diplomates étrangers à Kiev.

    Avant 2005, année où le président sortant Victor Iouchtchenko est arrivé au pouvoir en Ukraine, le pays était gouverné par des leaders qui se sentaient les "vassaux" (de Moscou), a estimé la première ministre. Toutefois, cette situation a radicalement changé en 2004 (année de la "révolution orange" qui a porté au pouvoir des à Kiev des dirigeants pro-occidentaux, ndlr), a ajouté Mme Timochenko.

    Toutefois, a poursuivi l'égérie de la révolution orange, la mise sur pied de "rapports véritables" entre l'Ukraine, la Russie et les autres Etats "ne passe pas par une critique incessante mais bien par la prise en compte des intérêts nationaux".

    L'élection présidentielle en Ukraine est fixée au 17 janvier. 18 candidats sont en lice, dont le président sortant Viktor Iouchtchenko, la première ministre Ioulia Timochenko, le leader du Parti des régions (principal parti d'opposition) Viktor Ianoukovitch, le président du parlement (Rada) Vladimir Litvine, le banquier Sergueï Tiguipko et l'ancien président de la Rada Arseni Iatseniouk.

    Dossier:
    Présidentielle ukrainienne 2010 (181)

    Lire aussi:

    Affaire Manafort: la diplomatie russe pointe des imprécisions
    Timochenko compare le virus Petya à Piotr Porochenko
    Porochenko destitué? Du moins, il aurait «mérité d’être évincé du pouvoir 5 fois»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik