Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Haïti: les sauveteurs russes achèvent leur mission (MSU)

    International
    URL courte
    Séisme dévastateur en Haïti (2010) (88)
    0 0 0

    Les avions censés rapatrier les sauveteurs russes qui achèveront le 21 janvier leur mission dans le pays victime d'un séisme dévastateur décolleront bientôt pour Haïti, a annoncé mercredi le ministre russe des Situations d'urgence (MSU) Sergueï Choïgou.

    Les avions censés rapatrier les sauveteurs russes qui achèveront le 21 janvier leur mission dans le pays victime d'un séisme dévastateur décolleront bientôt pour Haïti, a annoncé mercredi le ministre russe des Situations d'urgence (MSU) Sergueï Choïgou.

    "Nous achevons notre mission de sauvetage en Haïti. Demain, nous y enverrons des avions pour récupérer nos sauveteurs. Les mêmes avions emporteront à Port-au-Prince du personnel médical, des médicaments, de l'eau potable et des vivres", a-t-il indiqué.

    Le ministre a en outre ajouté que le MSU russe coopérait dans le cadre du Programme alimentaire mondial (PAM) de l'ONU chargé de l'acheminement du fret humanitaire.

    "Nous envisageons de faire des versements supplémentaires au PAM afin que l'organisation achète les vivres destinés à Haïti dans les pays situés près de l'île", a ajouté M.Choïgou.

    Le tremblement de terre dévastateur survenu mardi 12 janvier en Haïti a fait au moins 75.000 morts et 250.000 blessés. Huit jours après le désastre, les opérations de sauvetage se terminent, mais les missions humanitaires sont encore loin d'avoir achevé leurs activités. Le pays dévasté par le séisme est manque de produits d'alimentation et d'eau potable et a besoin d'un renfort d'équipes médicales et d'agents de sécurité.

    Dossier:
    Séisme dévastateur en Haïti (2010) (88)

    Lire aussi:

    L’Onu reprend ses livraisons d’aide humanitaire à Deir ez-Zor par la route
    La Russie achemine plus de 23 t de fret humanitaire au Yémen
    Après le séisme du Sichuan, les sauveteurs russes offrent leur aide à la Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik