Ecoutez Radio Sputnik
    International

    OCDE: possible adhésion d'Israël en 2010 (officiel)

    International
    URL courte
    0 0 0

    L'Israël a toutes les chances d'adhérer en 2010 à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) réunissant les pays occidentaux les plus développés, a annoncé mercredi le service de presse de la diplomatie israélienne se référant au secrétaire général de l'Organisation Angel Gurría.

    L'Israël a toutes les chances d'adhérer en 2010 à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) réunissant les pays occidentaux les plus développés, a annoncé mercredi le service de presse de la diplomatie israélienne se référant au secrétaire général de l'Organisation Angel Gurría.

    La veille, à Jérusalem, M.Gurria et le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman ont apposé leurs signatures au bas d'un accord définissant les droits et instaurant l'immunité sur le territoire de l'Etat hébreu des représentants de l'OCDE.

    "Le document stipulant le statut légal de l'activité de l'OCDE sur le territoire israélien est une des conditions de l'entrée dans l'Organisation. Sa signature constitue une étape  importante sur la voie de l'adhésion d'Israël à l'OCDE", lit-on dans le communiqué du ministère.

    Le secrétaire général de l'OCDE, cité dans le document, a annoncé qu'il n'excluait pas l'éventualité de l'adhésion de Tel Aviv à l'Organisation avant la fin de l'année en cours.

    L'OCDE regroupe à ce jour 30 pays ayant des institutions démocratiques développées et possédant une économie de marché. 70 pays ont le statut de partenaires de l'Organisation et participent à ce titre à nombre de ses activités. En mai 2007, l'Organisation a entamé les négociations sur l'adhésion d'encore cinq pays, la Russie, Israël, la Slovénie, le Chili et l'Estonie.

    Lire aussi:

    Emmanuel Macron propose un remède aux guerres commerciales
    Le chef du renseignement militaire israélien prendra part aux négociations avec Choïgou
    Israël promet de durcir sa réaction si les troubles à la frontière de Gaza se poursuivent
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik