Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Londres estime l'expérience soviétique et russe en Afghanistan (diplomatie)

    International
    URL courte
    Situation en Afghanistan (730)
    0 0 0

    La Grande-Bretagne qualifie d'importante l'expérience de l'URSS et de la Russie en Afghanistan et souligne la nécessité de consultations permanentes avec Moscou sur ce pays, a annoncé mercredi le chef de la diplomatie britannique David Miliband.

    La Grande-Bretagne qualifie d'importante l'expérience de l'URSS et de la Russie en Afghanistan et souligne la nécessité de consultations permanentes avec Moscou sur ce pays, a annoncé mercredi le chef de la diplomatie britannique David Miliband.

    "Il est tout à fait normal de discuter de l'Afghanistan avec la partie russe, car les Russes respectent leur histoire, notamment celle liée à l'Afghanistan", a-t-il indiqué à la veille de la Conférence internationale de Londres sur l'Afghanistan.

    Le ministre des affaires étrangères a en outre souligné que le thème de l'Afghanistan avait fait l'objet de ses nombreuses rencontres avec son homologue russe Sergueï Lavrov qui représentera Moscou à la conférence de Londres.

    Le chef du Foreign Office a par ailleurs avoué que la guerre de trente ans en Afghanistan était étroitement liée à l'occupation soviétique, mais a pris la précaution de faire le distinguo entre la situation actuelle dans le pays et celle qui accompagnait la présence de l'armée soviétique en Afghanistan dans les années 1979-89.

    "Nous n'essayons pas de transformer ce pays en colonie britannique, nos objectifs sont tout autres", a ajouté le haut diplomate.

    La Conférence internationale consacrée à l'Afghanistan sous la coprésidence de la Grande-Bretagne, de l'ONU et de l'Afghanistan se tiendra le 28 janvier dans la capitale britannique. L'aide économique et politique à l'Afghanistan, la sécurité et l'équilibre entre les compétences afghanes et internationales en matière de sécurité seront au menu de cette conférence à laquelle assisteront quelque 70 délégation de différents pays et organisations internationales. 

    Dossier:
    Situation en Afghanistan (730)

    Lire aussi:

    L’armée US pourrait quitter l'Afghanistan après les élections du Congrès
    «En Afghanistan, les États-Unis projettent leur force sur la Russie, la Chine et l'Iran»
    Le général Gromov casse les mythes sur le conflit en Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik