Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Nucléaire nord-coréen: Moscou prône la poursuite des négociations à Six

    International
    URL courte
    Nucléaire coréen (374)
    0 0 0

    La Russie préconise toujours la reprise la plus rapide possible des négociations à Six sur le programme nucléaire nord-coréen (auxquelles participent les deux Corées, la Russie, les Etats-Unis, la Chine et le Japon.

    La Russie préconise toujours la reprise la plus rapide possible des négociations à Six sur le programme nucléaire nord-coréen (auxquelles participent les deux Corées, la Russie, les Etats-Unis, la Chine et le Japon), a déclaré jeudi à Moscou Andreï Nesterenko, porte-parole de la diplomatie russe. 

    "Le règlement politique du problème nucléaire de la péninsule coréenne peut et doit être trouvé dans le cadre des négociations à Six (…) Nous prônons la reprise la plus rapide possible de ces négociations", a indiqué le diplomate lors d'un point de presse.

    Evoquant le décret signé récemment par le président russe Dmitri Medvedev sur l'adhésion de Moscou aux sanctions contre Pyongyang, M.Nesterenko a fait remarquer qu'il s'agissait là d'une "procédure strictement interne, conforme à la législation russe en vigueur".

    Le décret fait suite à la résolution 1874 du Conseil de sécurité de l'Onu du 12 juin 2009 pénalisant l'Etat nord-coréen, a-t-il précisé.

    Bien que ce décret n'ait été signé que presqu'un an après l'adoption de ladite résolution, Moscou a strictement appliqué lesdites sanctions dès leur introduction par le Conseil de sécurité, a rappelé le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

    Et d'ajouter que l'adhésion de Moscou aux sanctions contre Pyongyang ne devait pas empêcher la reprise des négociations à Six sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

    Selon le diplomate, le décret présidentiel ne change rien à l'attitude de la Russie envers les sanctions, car il s'agit d'une procédure interne qui ne doit pas avoir d'impact sur les négociations à Six.

    Moscou estime que les sanctions frappant Pyongyang n'ont pas été introduites pour toujours et peuvent par conséquent être revues ou annulées en cas de progrès effectif en matière de dénucléarisation de la péninsule coréenne.

    Les négociations à Six ont été engagées à Pékin en 2003. Le 11 décembre 2008, la Corée du Nord a refusé de se plier aux exigences concernant son programme nucléaire. La situation s'est aggravée après les tests nucléaires effectués par Pyongyang le 25 mai 2009. Suite à ces essais, le Conseil de sécurité de l'Onu a décrété de nouvelles sanctions contre Pyongyang et alourdi le régime de sanctions en vigueur.

    En réponse, la Corée du Nord a quitté les négociations à Six sur le démantèlement irréversible de son programme nucléaire.

    Dossier:
    Nucléaire coréen (374)

    Lire aussi:

    Qu’est-ce qui gêne la reprise des négociations à six sur la Corée du Nord?
    Pékin appelle Pyongyang à respecter la résolution de l’Onu
    Quel avenir pour les relations entre Moscou et Pyongyang après les sanctions?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik