Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Extradition par la Russie d'un Israélien vers la Colombie: hostilité de la CEDH

    International
    URL courte
    0 0 0

    Moscou "doit s'abstenir à extrader" le "mercenaire" israélien Gal Yair Klein, en détention depuis 2007, vers la Colombie où il est condamné à 10 ans et 8 mois d'emprisonnement pour enseignement de techniques terroristes, a estimé la Cour européenne des droits de l'homme de Strasbourg.

    La Russie "doit s'abstenir à extrader" le "mercenaire" israélien Gal Yair Klein, en détention provisoire à Moscou depuis 2007, vers la Colombie où il est condamné à 10 ans et 8 mois d'emprisonnement pour enseignement de techniques militaires et terroristes, a estimé jeudi la Cour européenne des droits de l'homme de Strasbourg.

    "La Russie doit s'abstenir d'extrader le requérant jusqu'au moment où le présent arrêt sera devenu définitif ou jusqu'à nouvel ordre", a indiqué la Cour dans un arrêt mis en ligne sur son site officiel.

    M.Klein a été arrêté à l'aéroport de Domodedovo à Moscou en vertu d'un mandat d'arrêt d'Interpol en vue de son extradition vers la Colombie. En mai 2008, la Cour Suprême de Russie a confirmé la décision du Parquet russe prise en janvier 2008 d'extrader l'Israélien. Toutefois, M.Klein, qui estime être poursuivi pour des raisons politiques, avait déjà demandé à la Cour de Strasbourg d'empêcher son expulsion eu égard au risque sérieux de mauvais traitements à son égard en Colombie.

    La Cour note "que les tribunaux russes n'ont pas correctement traité les préoccupations exprimées par M.Klein relativement au fait qu'il risque de subir des mauvais traitements en Colombie" et que son extradition serait contraire à la Convention des droits de l'homme.

    Lire aussi:

    Trump exhorte à arrêter le déboulonnement des statues de Christophe Colomb
    Ce couple affirme communiquer avec «Jésus» à l’aide d’un lion en peluche
    La Géorgie demande à l'Ukraine d'extrader son ex-Président Saakachvili
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik