Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Irak: le mois de mars a été le plus sanglant de l'année 2010

    International
    URL courte
    0 0 0

    Le mois de mars a été le mois le plus sanglant de l'année en cours, témoignent les données rendues publiques jeudi par les ministères irakiens de la Santé, de l'Intérieur et de la Défense.

    Le mois de mars a été le mois le plus sanglant de l'année en cours, témoignent les données rendues publiques jeudi par les ministères irakiens de la Santé, de l'Intérieur et de la Défense.

    En mars 367 personnes, dont 216 civils, 101 militaires et 50 policiers, ont péri de mort violente, contre 352 victimes en février, selon les données.

    En outre, 699 personnes ont été blessées dans les nombreuses explosions ayant secoué l'Irak durant le mois dernier. Ainsi, 419 civils, 160 militaires et 120 militaires ont reçu des blessures de différente gravité.

    Prenant en compte les personnes enlevées et portées disparues, 1.487 Irakiens ont été victimes de violences en mars dernier, contre 1.223 le mois précédent.

    Ce regain de violence dans les villes irakiennes serait lié à l'intensification de la confrontation politique qui s'est amplifiée en raison des élections législatives tenues le 7 mars, qui n’ont pas permis de dégager une majorité nette, estiment des observateurs.

    Lire aussi:

    Explosion à Mossoul: 12 morts et 20 blessés
    «Les aveux tardifs» des militaires US sur les centaines de civils tués en Irak
    Onze morts dans une bavure de la coalition US en Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik