International

Désarmement nucléaire: la Russie participera à la conférence de Téhéran

International
URL courte
0 02
S'abonner

La Russie participera à la conférence internationale sur le désarmement nucléaire qui se déroulera les 17 et 18 avril prochains à Téhéran, a annoncé le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

La Russie participera à la conférence internationale sur le désarmement nucléaire qui se déroulera les 17 et 18 avril prochains à Téhéran, a annoncé lundi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov sur les ondes de la radio Echo de Moscou.

"Quant à la conférence organisé par l'Iran, nous y sommes invités et nous y participerons. Il est encore tôt de parler du niveau (de la délégation), mais nous avons déjà confirmé aux Iraniens notre participation", a indiqué le diplomate.

Des représentants de plus de soixante pays; ainsi que de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) assisteront à la conférence sur le désarmement nucléaire à Téhéran. Les autorités iraniennes ont organisé cette conférence en réponse à celle du président américain Barack Obama, les 12 et 13 avril. Cette contre-conférence iranienne aura pour thème "l'énergie nucléaire pour tous, des armes atomiques pour personne".

Ces deux conférences ont lieu au moment où les discussions concernant le programme nucléaire iranien semblent dans l'impasse. Les Etats-Unis font pression sur le Conseil de sécurité de l'Onu pour que de nouvelles sanctions soient votées.

Plusieurs pays occidentaux, Etats-Unis en tête, soupçonnent l'Iran de chercher à se doter de l'arme nucléaire sous couvert d'un programme civil mené, selon Téhéran, à des fins pacifiques. Le Conseil de sécurité de l'Onu a déjà adopté plusieurs résolutions sanctionnant l'Iran pour son refus d'établir un moratoire sur l'enrichissement d'uranium.

Lire aussi:

Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
La journée des câlins «dégénère» sur le plateau de TPMP d’Hanouna - vidéo
Un Algérien et une Marocaine interpellés pour adultère, ils risquent jusqu’à deux ans de prison au Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik