Ecoutez Radio Sputnik
    International

    South Stream: Gazprom et Eni cèdent 10% chacun à EDF (Poutine)

    International
    URL courte
    Le gazoduc South Stream (382)
    0 0 0

    Le russe Gazprom et l'italien Eni céderont 10% chacun dans le projet de gazoduc russo-européen South Stream au français EDF, a déclaré aux journalistes le premier ministre russe Vladimir Poutine, en visite de travail en Ukraine.

    Le russe Gazprom et l'italien Eni  céderont 10% chacun dans le projet de gazoduc russo-européen South Stream au français EDF, a déclaré aux journalistes le premier ministre russe Vladimir Poutine, en visite de travail en Ukraine.

    "Nous agirons de concert - les Italiens et nous-mêmes", a indiqué M.Poutine interrogé sur les modalités d'entrée du groupe énergétique français dans le projet à hauteur de 20%.

    La veille, en visite en Italie, le premier ministre russe a annoncé que l'accord "sur cette question" serait signé en juin à Saint-Pétersbourg.

    "Cela améliorera la stabilité et la sécurité en Europe", avait alors indiqué M.Poutine. 

    Destiné à réduire la dépendance des producteurs de gaz et des consommateurs européens aux pays de transit, le gazoduc South Stream acheminera environ 35% du gaz russe destiné à l'Europe. Le pipeline passera par les eaux territoriales turques, reliant le port russe de Novorossiïsk à la ville bulgare de Varna avant de se diviser en deux ramifications qui traverseront les Balkans pour aboutir en Italie et en Autriche. La longueur du tronçon sous-marin sera d'environ 900 km et sa profondeur maximale de plus de 2.000 m. D'une capacité de 63 milliards de m3 de gaz, le tronçon sous-marin doit entrer en service en 2015.

    Dossier:
    Le gazoduc South Stream (382)

    Lire aussi:

    Poutine sur Nord Stream 2: il serait dommage que l’UE échoue à défendre ses intérêts
    Le Turkish Stream permettra à la Russie d’augmenter ses exportations gazières à la Turquie
    Gazprom et la Turquie travailleront ensemble sur le 2e tronçon terrestre du Turkish Stream
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik