Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Nucléaire iranien: les nouvelles ententes demandent à être précisées (Medvedev)

    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2014) (1478)
    0 0 0

    Le président russe Dmitri Medvedev en visite en Ukraine n'exclut pas que les nouvelles ententes avec l'Iran sur l'enrichissement d'uranium puissent demander des consultations supplémentaires.

    Le président russe Dmitri Medvedev en visite en Ukraine n'exclut pas que les nouvelles ententes avec l'Iran sur l'enrichissement d'uranium puissent demander des consultations supplémentaires.

    "Il faut tenir d'urgence des consultations entre toutes les parties intéressées, dont l'Iran, avant de décider ce que nous devons faire et si les solutions proposées sont suffisantes ou non", a-t-il affirmé.

    Selon le leader russe, ces consultations doivent également permettre d'établir si la quantité d'uranium faisant l'objet de l'accord conclu entre l'Iran, le Brésil et la Turquie suffira à empêcher Téhéran de développer l'arme nucléaire.

    "Une question s'impose: le volume des opérations d'échange est-il suffisant? Est-il en mesure de satisfaire tous les membres de la communauté internationale? Des consultations supplémentaires seront sans doute nécessaires entre toutes les parties intéressées", a estimé M.Medvedev.

    Les ministres des Affaires étrangères de l'Iran, du Brésil et de la Turquie ont signé lundi un accord prévoyant l'échange - sur le territoire turc - d'uranium iranien faiblement enrichi (à moins de 3,5%) contre du combustible enrichi à 20% pour le réacteur de recherche de Téhéran.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2014) (1478)

    Lire aussi:

    Nucléaire iranien: Netanyahu demande une "ligne rouge"
    L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium enrichi dans un délai de 5 jours
    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik