Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le Xe sommet de l'Alliance bolivarienne s'ouvre en Equateur

    International
    URL courte
    0 4 0 0

    Le Xe sommet des pays membres de l'Alliance bolivarienne pour les Amériques se déroule les 24 et 25 juin à Otavalo en Equateur, rapportent les médias locaux.

    Le Xe sommet des pays membres de l'Alliance bolivarienne pour les Amériques se déroule les 24 et 25 juin à Otavalo en Equateur, rapportent les médias locaux.

    Le forum sera assisté par environ 300 membres de délégations internationales et équatoriennes et aura pour thème central la lutte contre le racisme, le changement climatique, le problème des minorités ethniques et nationales ainsi que le commerce extérieur, indiquent les médias.

    On s'attend à ce que les présidents vénézuélien et bolivien, Hugo Chavez et Evo Morales, soient présents vendredi à la cérémonie de clôture de l'événement.

    Ce sommet qui a couté 300.000 dollars aux autorités équatoriennes, devait initialement se tenir les 3 et 4 juin, mais a été ajourné en raison des activités à l'ordre du jour des dirigeants des pays membres de l'Alliance, selon la source.

    L'organisation internationale Alliance bolivarienne pour les Amériques a été créée en 2004 sur l'initiative du leader cubain Fidel Castro et du président vénézuélien Chavez dans le but de promouvoir la coopération politique, sociale et économique entre les pays de l'Amérique latine et des Caraïbes. L'Alliance a été conçue comme alternative à la Zone de libre-échange des Amériques promue par les États-Unis et était connue avant 2009 sous le nom d'Alternative Bolivarienne pour les Amériques (ALBA).

    Outre le Venezuela et Cuba, l'Alliance regroupe la Bolivie, le Nicaragua, la République dominicaine, l'Equateur, Saint-Vincent-et-les Grenadines et Antigua-et-Barbuda.

    Lire aussi:

    Maduro déploie les forces armées dans les rues à la veille de nouvelles manifestations
    Ex-Président hondurien: «Les USA font la même chose dans tous les pays qu’ils envahissent»
    Sanctions US contre Maduro: le pétrole vénézuélien finalement épargné
    Crise au Venezuela: la fin du chavisme?
    Caracas accuse Trump de chercher à entraîner l'Amérique latine dans un conflit
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik