Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Russie: rien que 4% des opiacés interceptés à la frontière (FSKN)

    International
    URL courte
    La lutte contre la drogue (428)
    0 1 0 0

    Rien que 4% des opiacés sont interceptés à leur entrée en Russie en raison de la "porosité et de la perméabilité" de ses frontières, a reconnu Viktor Ivanov, directeur du Service russe de contrôle des stupéfiants (FSKN).

    Rien que 4% des opiacés sont interceptés à leur entrée en Russie en raison de la "porosité et de la perméabilité" de ses frontières, a reconnu jeudi Viktor Ivanov, directeur du Service russe de contrôle des stupéfiants (FSKN), lors d'un duplex Washington-Moscou organisé par RIA Novosti.

    "Ce chiffre (4%) témoigne d'une quantité de stupéfiants interceptés à la frontière. Malheureusement, nos frontières sont encore imparfaites, poreuses et perméables, d'où leur efficacité insuffisante", a-t-il expliqué.

    Et d'ajouter que compte tenu des opiacés interceptés sur le territoire de la Russie (3,5 tonnes) et saisis au cours d'opérations conjointes des services spéciaux russes et des pays d'Asie centrale, le chiffre des stupéfiants confisqués s'élève à 10%, ce qui est comparable aux indices de l'Union européenne.

    Dossier:
    La lutte contre la drogue (428)

    Lire aussi:

    Un général US admire le professionnalisme des pilotes russes
    Les chasseurs russes ont réalisé quatre interceptions près des frontières du pays
    Près de 40 tonnes de drogues destinées à Daech saisies en Italie
    Les chasseurs russes effectuent six interceptions d'avions étrangers en une semaine
    Mer Baltique: un Su-27 russe intercepte et reconduit un B-52 américain
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik