Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Kirghizstan: Moscou entend implanter une base militaire pour combattre le trafic d'héroïne

    International
    URL courte
    La lutte contre la drogue (428)
    0 8 0 0

    L'implantation d'une nouvelle base militaire russe au Kirghizstan permettrait de mieux combattre le trafic d'héroïne provenant d'Afghanistan, estime le directeur du Service russe de contrôle des stupéfiants (FSKN) Viktor Ivanov.

    L'implantation d'une nouvelle base militaire russe au Kirghizstan permettrait de mieux combattre le trafic d'héroïne provenant d'Afghanistan, estime le directeur du Service russe de contrôle des stupéfiants (FSKN) Viktor Ivanov.

    "La région d'Och représente une sorte d'embouchure par laquelle les stupéfiants se propagent dans toute l'Asie centrale. Cette région est une plaque tournante du trafic de drogue", a-t-il déclaré jeudi lors d'un duplex Washington-Moscou organisé à RIA Novosti.

    M. Ivanov est persuadé que les unités mobiles de l'armée russe seraient en mesure de combattre ce trafic.

    "Cependant, a-t-il poursuivi, il s'agit d'une question militaire et politique qui ne relève pas de ma compétence. Mais je sais que ce thème fait l'objet des négociations menées actuellement entre les ministères de la Défense des deux pays et que le ministre [russe de la Défense] Serdioukov a déjà visité le Kirghizstan".

    En cas de succès de ces négociations, la Russie aura sa deuxième base militaire au Kirghizstan. La première, celle de Kant, a été mise en place dans le cadre du déploiement en Asie centrale d'une force relevant de l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC). Il s'agit d'une base aérienne comptant 10 avions et 14 hélicoptères. Ses effectifs ont été renforcés de deux compagnies de parachutistes en réponse aux troubles qui secouent le Kirghizstan depuis le début d'avril.

    S'agissant de la création d'une nouvelle base russe dans ce pays, M.Ivanov a qualifié "d'intéressante" l'expérience de déploiement de bases militaires américaines en Colombie.
     
    "Le puissant trafic de cocaïne provenant de Colombie a amené Washington à déployer sept bases militaires dans ce pays. Cette démarche a permis d'utiliser l'aviation pour détruire près de 230.000 hectares de plantations de coca", a constaté le directeur du FSKN.

    Et d'ajouter que l'utilisation de bâtons et de pioches en Afghanistan a permis de détruire moins de 3.000 hectares de pavot somnifère.

    A la question de savoir si Moscou avait l'intention d'implanter des bases militaires dans d'autres pays frontaliers de l'Afghanistan confrontés au trafic de drogue (notamment au Tadjikistan et au Kazakhstan), M.Ivanov a répondu que "cette question serait réglée à travers un dialogue politique".

    Dossier:
    La lutte contre la drogue (428)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik