Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Arctique: WWF appelle à un moratoire international sur l'extraction pétrolière

    International
    URL courte
    Arctique, territoire de dialogue (131)
    01100

    WWF a adressé à la vice-présidente du Parlement européen Diana Wallis une demande visant à appeler tous les pays à mettre en place un moratoire sur les nouveaux projets d'extraction pétrolière dans l'Arctique et espère que ce thème sera au menu de la session parlementaire d'automne.

    WWF a adressé à la vice-présidente du Parlement européen Diana Wallis une demande visant à appeler tous les pays à mettre en place un moratoire sur les nouveaux projets d'extraction pétrolière dans l'Arctique et espère que ce thème sera au menu de la session parlementaire d'automne. 

    "La catastrophe du golfe du Mexique montre de toute évidence que l'industrie n'est pas en mesure de gérer les risques élevés liés à l'exploitation pétrolière en mer et que cette sphère ne possède pas de mécanismes de régulation de ce nom. Dans un contexte de quête active de nouveaux gisements de pétrole et de réduction de l'épaisseur de la calotte glaciaire dans l'océan Arctique, des Etats et des compagnies se préparent à la prospection et l'extraction des ressources inexplorées du plateau continental de l'Arctique. Toutefois, dans leur ruée vers des revenus pétroliers rapides, ils risquent de mettre en danger des ressources et des enjeux économiques bien plus importants", lit-on dans un communiqué du World Wildlife Fund.

    D'après les écologistes, d'éventuels déversements de pétrole endommageraient les ressources renouvelables de l'Arctique, dont les stocks de poisson de l'Atlantique nord et de la mer de Barents.

    Le communiqué indique que l'un des principaux arguments en faveur de la mise en valeur de l'Arctique est la création d'emplois. Cependant, l'Europe aspirant à une "décarbonisation" de l'économie et à des investissements majeurs dans l'énergie renouvelable, il serait erroné de se lancer dans de nouveaux projets pétroliers.

    WWF estime qu'il convient d'éviter coûte que coûte les doubles standards: une économie basée sur l'extraction d'hydrocarbures en Arctique d'un côté et une économie "verte" en Europe de l'autre.

    Possédant un énorme potentiel de développement de l'énergie éolienne aussi bien en mer qu'au sol, l'Arctique a toutes les chances de contribuer à la stabilité de l'économie, stipule la lettre.

    Dossier:
    Arctique, territoire de dialogue (131)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
    Grands titres