Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Hugo Chavez remet en cause le concordat

    International
    URL courte
    0 0 0

    Le président vénézuélien Hugo Chavez a chargé le chef de la diplomatie du pays, Nicolas Maduro, de réviser le contrat entre le Venezuela et le Vatican accordant à l'Eglise catholique un privilège sur les autres Eglises, rapporte jeudi le quotidien local El-Universal.

    Le président vénézuélien Hugo Chavez a chargé le chef de la diplomatie du pays, Nicolas Maduro, de réviser le contrat entre le Venezuela et le Vatican accordant à l'Eglise catholique un privilège sur les autres Eglises, rapporte jeudi le quotidien local El-Universal.

    "Je voudrais que vous révisiez avec une équipe d'experts le concordat entre le Venezuela et Vatican. Nous examinerons cet accord qui octroie à l'Eglise catholique un privilège sur les autres Eglises, ce qui contredit la constitution d'un Etat laïc", a indiqué le président Chavez.

    Selon l'agence de presse espagnole EFE, il s'agit du modus vivendi conclu le 6 mars 1964 entre l'Etat de Vatican et le président vénézuélien de l'époque Rómulo Betancourt. Cet accord provisoire prévoit entre autres le versement à l'Eglise catholique d'une part des revenus tirés de l'exportation de pétrole.

    En outre, Hugo Chavez n'a pas manqué d'évoquer les critiques que l'Eglise catholique adresse de plus en plus souvent au gouvernement de la république bolivarienne.

    "Les évêques accusent le gouvernement et l'Assemblée nationale du Venezuela d'adopter des lois et d'entreprendre des démarches contraires à la volonté du peuple et à la constitution du pays", a déclaré le président avant d'ajouter que la Cour suprême était seule habilitée à juger si une telle loi était conforme ou non à la constitution.

    Lire aussi:

    Crise au Venezuela: la fin du chavisme?
    L’ambassadeur d’Ukraine convoqué au Vatican: Kiev dément
    Sanctions US contre Maduro: le pétrole vénézuélien finalement épargné
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik