Ecoutez Radio Sputnik
    Boeing 737-500, Aeroflot

    Entraide judiciaire: la Suisse restitue 52 M USD à Aeroflot (parquet russe)

    www.aeroflot-nord.ru
    International
    URL courte
    0 2 0 0

    La restitution par la Suisse à la compagnie aérienne russe Aeroflot des 52 millions de dollars détournés par l'ancien oligarque russe Boris Berezovski et consorts, constitue le premier précédent d'une coopération judiciaire fructueuse, a indiqué le Parquet général de Russie.

    La restitution par la Suisse à la compagnie aérienne russe Aeroflot des 52 millions de dollars détournés par l'ancien oligarque russe Boris Berezovski et consorts, constitue le premier précédent d'une coopération judiciaire fructueuse, a indiqué mardi le Parquet général de Russie.

    "Sur l'aval du Tribunal fédéral helvétique, le montant de 52,222 millions de dollars a été transféré le 27 août dernier sur un compte d'Aeroflot à titre de compensation du dommage infligé au plus grand transporteur aérien de Russie à l'issue d'une escroquerie ourdie par M.Berezovski et consorts en 1996-1998 via des marchés illégaux entre Aeroflot et la compagnie suisse Andava, contrôlée par l'ex-oligarque russe", stipule le communiqué.

    En 1999, la justice russe avait adressé à Berne une demande d'entraide judiciaire concernant la société Andava domiciliée en Suisse et fondée par Boris Berezovsky, homme d'affaires russe vivant en Grande-Bretagne où il bénéficie du statut de réfugié politique. Cette compagnie était soupçonnée d'avoir détourné des millions de fonds appartenant à Aeroflot.

    La justice helvétique avait alors assisté Moscou en plaçant sous séquestre des comptes bancaires en Suisse et en lançant sa propre enquête au cours de laquelle une dizaine de perquisitions ont été effectuées et plus de 50 millions de francs suisses gelés sur des comptes bancaires. Et le 7 juillet dernier, le juge d'instruction fédéral compétent a ordonné la restitution d'avoirs confisqués à la compagnie aérienne russe.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik