Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le nombre d'affamés dans le monde a baissé, mais reste inacceptable (FAO)

    International
    URL courte
    0 1401

    Le nombre d'affamés dans le monde a baissé cette année, pour la première fois depuis 15 ans pour constituer 925 millions de personnes, contre 1,023 milliards l'année dernière, rapporte l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

    Le nombre d'affamés dans le monde a baissé cette année, pour la première fois depuis 15 ans pour constituer 925 millions de personnes, contre 1,023 milliards l'année dernière, rapporte mardi l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

    "Le nombre des personnes sous-alimentées dans le monde demeure à un niveau inacceptable en 2010, malgré un recul - le premier en 15 ans. Cette baisse s'explique en grande partie par la conjoncture économique plus favorable en 2010" et "par la baisse des prix alimentaires depuis 2008, aussi bien sur les marchés internationaux que nationaux", explique la FAO dans un communiqué.

    Selon l'organisation, le chiffre de 925 millions de personnes souffrant de la faim est supérieur à celui d'avant les crises alimentaire et économique de 2008, il s'élevait alors à 850 millions.

    "Le fait que près d'un milliard de personnes continuent d'être victimes de la faim, même après la conclusion des récentes crises alimentaire et financière traduit un problème structurel plus profond. Les gouvernements devraient intensifier les investissements dans l'agriculture et élargir les filets de sécurité et les programmes d'aide sociale", conclut la FAO.

    "Quand toutes les six secondes, un enfant meurt d'inanition, la faim reste la plus grande tragédie du monde", a déclaré vendredi lors d'une conférence de presse Jacques Diouf, directeur général de la FAO.

    Dans le même temps, l'organisation se félicite du fait que la baisse du nombre d'affamés se ressent dans toutes les régions du monde, bien que la quasi-totalité de la population affamée vive dans les pays en développement.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik