Ecoutez Radio Sputnik
    Présidente chilienne Michelle Bachelet

    L'ex-présidente chilienne à la tête de l'ONU Femmes

    © Sputnik. Aleksey Nikolskyi
    International
    URL courte
    0 4001

    L'ex-présidente chilienne Michelle Bachelet a été nommée mardi à la tête d'une nouvelle agence de l'ONU chargée d'améliorer la condition des femmes dans le monde, l'ONU Femmes, a annoncé le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon.

    L'ex-présidente chilienne Michelle Bachelet a été nommée mardi à la tête d'une nouvelle agence de l'ONU chargée d'améliorer la condition des femmes dans le monde, l'ONU Femmes, a annoncé le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon.

    "Je suis heureux d'annoncer la nomination de Mme Michelle Bachelet, ancienne présidente du Chili, à la tête de l'ONU Femmes, nouvelle entité appelée à promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes", a-t-il déclaré.

    M. Ban Ki-moon a pris cette décision conformément à une résolution de l'Assemblée générale des Nations unies adoptée il y a un an. Mme Bachelet aura le grade de secrétaire général adjoint et dirigera l'ONU Femme sous l'autorité directe de M.Ban.

    Elle entrera en fonction dimanche prochain et son agence lancera ses activités le 1er janvier 2011. Plusieurs entités de l'ONU ont fusionné au sein de la nouvelle structure: le Fonds de développement des Nations unies pour les femmes (UNIFEM), l'Institut international de recherche et de formation pour l'avancement des femmes (INSTRAW), le Bureau du conseiller spécial pour la parité des sexes et la promotion des femmes (OSAGI) et la Division pour l'avancement des femmes (DAW).

    M. Ban Ki-moon a également rappelé que l'amélioration de la condition des femmes dans le monde figurerait parmi les thèmes prioritaires du sommet sur les Objectifs du millénaire pour le développement qui réunira les 20-22 septembre au siège de l'ONU à New York les chefs d'Etat et de gouvernement de 139 pays.

    Lire aussi:

    Pourquoi les Français sont-ils appelés à financer le «journalisme libre» en Syrie?
    Syrie: le gouvernement veut aider les femmes victimes de la violence des terroristes
    Il faut une loi sur la protection des femmes contre la violence!
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik