Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Terrorisme: l'Europe menacée malgré des statistiques positives (Europol)

    International
    URL courte
    0 0 0

    Les groupes terroristes représentent toujours une menace réelle en Europe malgré la baisse générale du nombre d'attentats, a déclaré le directeur d'Europol Robert Wainwright, cité par des médias internationaux.

    Les groupes terroristes représentent toujours une menace réelle en Europe malgré la baisse générale du nombre d'attentats, a déclaré jeudi le directeur d'Europol Robert Wainwright, cité par des médias internationaux.

    "On constate à présent une baisse considérable du nombre d'attentats en Europe, autrefois perpétrés par des groupes islamistes, ce qui cache une réalité: ces groupes sont toujours actifs", a indiqué M.Wainwright.

    Le directeur d'Europol a fait ce commentaire suite aux récents attentats déjoués qui visaient la Grande-Bretagne, la France et l'Allemagne.

    Un porte-parole de l'Intérieur allemand a annoncé mercredi dernier que des informations faisant état de la préparation d'attentats par la nébuleuse Al Qaïda avaient été obtenues dans le cadre d'un "accord entre les services de renseignement" des pays intéressés.

    Selon les sources de la chaîne de télévision britannique Sky News, les attaques auraient du ressembler à celles Mumbai (ex-Bombay), en Inde en novembre 2008, quand un commando d'islamistes avait attaqué simultanément des gares et grands hôtels de la capitale économique indienne, semant la terreur et faisant au moins 163 morts.

    Les activistes pakistanais auraient envisagé cette fois une série d'attaques simultanées contre Londres et les grandes villes françaises et allemandes. Bien que le complot ait été déjoué, les visiteurs de la Tour Eiffel ont été évacués mardi dernier.

    Lire aussi:

    Europol met en garde contre de nouvelles attaques terroristes
    Des attentats terroristes déjoués en Europe grâce à Israël?
    17 djihadistes de Daech soupçonnés de préparer un attentat arrêtés en Jordanie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik