Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le dialogue arabo-israélien ne profite qu'à Obama (Assad)

    International
    URL courte
    Dialogue de paix palestino-israélien (108)
    0 01

    Les négociations directes palestino-israéliennes ont pour seul objectif de "renforcer les positions de Barack Obama à l'intérieur du pays", a annoncé samedi l'agence iranienne IRNA, citant le président syrien Bachar el-Assad en visite à Téhéran où il a rencontré son homologue Mahmoud Ahmadinejad.

    Les négociations directes palestino-israéliennes ont pour seul objectif de "renforcer les positions de Barack Obama à l'intérieur du pays", a annoncé samedi l'agence iranienne IRNA, citant le président syrien Bachar el-Assad en visite à Téhéran où il a rencontré son homologue Mahmoud Ahmadinejad.

    L'image des Etats-Unis est "entachée", a déclaré à son tour le président iranien, ajoutant que "le régime sioniste [Israël] s'était déshonoré" et que "la situation évoluait à l'avantage des pays de la région".

    Selon l'agence syrienne Sana, MM. Ahmadinejad et Assad ont souligné la nécessité de renforcer les liens régionaux et d'élargir "la coopération économique" entre les deux pays. D'après le président iranien, ces démarches doivent se dérouler sur fond de "renforcement du mouvement de résistance [anti-israélienne]".

    La Syrie et l'Iran sont des pays du Moyen-Orient qui apportent le soutien principal aux mouvements islamistes Hezbollah au Liban et Hamas dans la bande de Gaza.

    Les deux présidents ont par ailleurs accordé une attention particulière à la situation en Irak. Après s'être prononcés en faveur de son indépendance, ils ont appelé à former un gouvernement d'unité nationale.

    "Les parties ont soutenu l'idée de former un gouvernement d'unité nationale représentant tous les groupes de la société irakienne et entretenant de bonnes relations avec les pays voisins", lit-on dans une déclaration conjointe adoptée à l'issue de négociations entre MM. Assad et Ahmadinejad.

    C'est la quatrième rencontre entre les présidents des deux pays depuis le début de l'année. Selon l'agence Sana, Damas et Téhéran "entretiennent des relations exceptionnelles".

    Dossier:
    Dialogue de paix palestino-israélien (108)

    Lire aussi:

    Hassan Rohani «a de très bonnes chances d’être réélu»
    Mahmoud Ahmadinejad de nouveau candidat à la présidentielle iranienne
    Israël envoie-t-il un message à Poutine en ciblant la banlieue de Damas?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik