Ecoutez Radio Sputnik
    Palais de Westminster, siiège du Parlement britannique

    Terrorisme: Londres rejette les accusations iraniennes

    © RIA Novosti.
    International
    URL courte
    0 0 10

    Le ministère britannique des Affaires étrangères a catégoriquement rejeté jeudi les accusations iraniennes de soutenir les organisations terroristes en Iran, après que Téhéran eut annoncé avoir arrêté des terroristes à la solde d'un activiste kurde basé en Grande-Bretagne.

    Le ministère britannique des Affaires étrangères a catégoriquement rejeté jeudi les accusations iraniennes de soutenir les organisations terroristes en Iran, après que Téhéran eut annoncé avoir arrêté quatre terroristes à la solde d'un activiste kurde basé en Grande-Bretagne.

    "Le Royaume uni n'encourage pas les activités terroristes sur le sol iranien. Il s'agit d'une nouvelle déclaration calomnieuse antibritannique de Téhéran", lit-on dans un communiqué de presse du Foreign office.

    L'Iran a affirmé mercredi avoir arrêté quatre membres du groupe terroriste pro-kurde iranien Komala qui auraient commis une série de meurtres sur ordre d'un activiste de Komala résidant en Grande-Bretagne. Le ministère iranien de l'Information a accusé Londres de mener des activités de renseignement en Iran et de financer les groupes terroristes hostiles au régime iranien.

    En été dernier, Téhéran a réclamé des explications de Londres concernant l'assistance qu'il aurait accordé à l'Organisation des moudjahidines du peuple iranien (OMPI), un groupe d'opposants classé "terroriste" dans de nombreux pays. A la fin de 2009, l'Iran a accusé la Grande-Bretagne et d'autres Etats d'avoir fomenté les troubles qui avaient secoué le pays après la présidentielle de juin 2009.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik