Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Portrait de Lee Myung-bak, président de la Corée du Sud

    International
    URL courte
    Pyongyang bombarde une île sud-coréenne (94)
    0 10

    Lee Myung-bak, est né le 19 décembre 1941 à Osaka au Japon. Son père décède jeune, et il vit dans la pauvreté. Il parvient à entrer au lycée commercial Dongji à Pohang. Un an après la fin de ses études secondaires, Lee obtient son entrée à l’Université de Goryeo.

    Lee Myung-bak, est né le 19 décembre 1941 à Osaka au Japon. Son père décède jeune, et il vit dans la pauvreté. Il parvient à entrer au lycée commercial Dongji à Pohang. Un an après la fin de ses études secondaires, Lee obtient son entrée à l’Université de Goryeo.

    Il  a commencé à travailler chez Hyundai en 1965.  En 1988, il est nommé président de Hyundai Construction.  Après son départ de Hyundai après 27 ans de travail, il décide d’entrer dans la vie politique.
    Il va ensuite jouer un rôle important dans la normalisation des relations entre la Corée du Sud et l’URSS.

    En 2002, Lee Myung-bak pose sa candidature pour l’élection à la mairie de Séoul et remporte le suffrage.
    Lee Myung-bak gagne l’élection présidentielle en décembre 2007 avec 48,7% de votes et prête serment en tant que président le 25 février 2008, faisant des voeux pour revitaliser l’économie, de renforcer les relations avec les voisins régionaux comme le Japon, la Chine et la Russie.
    En outre, il s’engage également à mettre en œuvre une politique plus rigoureuse en ce qui concerne la Corée du Nord.
    Face aux menaces et provocations nord-coréennes, il se montré ferme mais sans répliqué militairement et demande le soutien de la communauté internationale.
    Lee Myung-bak se marie avec Kim Yun-ok  et ils ont trois filles et un fils. Lee se déclare chrétien et assume le rôle de doyen à l’église presbytérienne Somang à Séoul.

    Dossier:
    Pyongyang bombarde une île sud-coréenne (94)

    Lire aussi:

    10 millions de vues pour un vrai combat de Bruce Lee (vidéo)
    Séoul reconnaît son engagement à entrer en guerre du côté des EAU en cas de conflit
    L’anniversaire de Kim Jong-un entouré de mystère
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik