Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Moscou condamne l'échange de tirs entre les deux Corées

    International
    URL courte
    Pyongyang bombarde une île sud-coréenne (94)
    0 0 0

    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a condamné l'échange de tirs d'artillerie entre les deux Corées et exigé l'adoption de mesures susceptibles de normaliser la situation.

    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a condamné mardi l'échange de tirs d'artillerie entre les deux Corées et exigé l'adoption de mesures susceptibles de normaliser la situation.

    "L'incident mérite d'être condamné et ceux qui ont pris l'initiative du bombardement de l'île sud-coréenne prennent une immense responsabilité", a déclaré M.Lavrov devant les journalistes à Minsk.

    "Il s'agit d'un danger colossal qu'il est nécessaire de conjurer par tous les moyens", a-t-il indiqué.

    Le chef de la diplomatie russe s'est dit profondément préoccupé par cette nouvelle aggravation de la situation dans la péninsule coréenne, et a rappelé qu'il s'agissait déjà du troisième incident analogue récent.

    "Mais autrefois ce n'étaient que des incidents isolés, alors qu'à présent il y a des morts et des blessés", a-t-il relevé.

    La Corée du Nord a tiré mardi des dizaines d'obus sur l'île sud-coréenne de Yeonpyeong, en mer Jaune, en tuant deux soldats. L'incident a fait plus d'une dizaine de blessés et causé d'importants dégâts matériels.

    Séoul a immédiatement riposté aux frappes de son voisin par 80 tirs. L'armée sud-coréenne est placée en état d'alerte maximum. Des avions de chasse F-16 sud-coréens se sont rendus dans la zone d'incident.

    Cette année, Pyongyang et Séoul ont déjà échangé deux fois - en janvier et en août - des salves d'artillerie dans cette zone, objet de litige frontalier entre les deux Corées. La guerre de Corée de 1950-1953 s'étant achevé par un cessez-le-feu qui n'a pas été suivi d'un traité de paix, la péninsule coréenne reste formellement en état de guerre.

    Dossier:
    Pyongyang bombarde une île sud-coréenne (94)

    Lire aussi:

    Comment Trump pousse la Corée du Sud à la guerre
    Séoul est-il prêt à une éventuelle attaque américaine sur la Corée du Nord?
    Séoul entame une guerre psychologique contre Pyongyang
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik