Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Tigre: Russie et Chine créeront des zones transfrontières spéciales (Poutine)

    International
    URL courte
    Forum international sur le tigre (10)
    0 0 0

    La Russie et la Chine comptent créer des zones transfrontières destinées à garantir le libre-déplacement des tigres, a déclaré mardi à Saint-Pétersbourg le premier ministre Vladimir Poutine lors du Forum international sur la protection du tigre.

    La Russie et la Chine comptent créer des zones transfrontières destinées à garantir le libre-déplacement des tigres, a déclaré mardi à Saint-Pétersbourg le premier ministre Vladimir Poutine lors du Forum international sur la protection du tigre.

    "Conjointement à nos collègues chinois, nous avons élaboré un plan d'action prévoyant notamment la création de zones transfrontières spéciales garantissant le libre-déplacement des tigres", a indiqué M. Poutine, rappelant que des mesures similaires avaient été prises pour sauvegarder le léopard.

    "La Russie mène également des consultations avec la Corée du Nord et la Corée du Sud", a ajouté le chef du gouvernement russe.

    Le forum du Tigre de Saint-Pétersbourg doit déboucher mardi sur la signature d'un mémorandum de compréhension par les pays signataires de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), l'Office de l'ONU contre la drogue et le crime, Interpol, la Banque mondiale (BM) et l'Organisation mondiale des douanes.

    Les participants au forum formeront un consortium pour la lutte contre le trafic des parties du corps des animaux sauvages.

    Dossier:
    Forum international sur le tigre (10)

    Lire aussi:

    La police nomme la cause la plus probable de l’incendie de Notre-Dame de Paris, selon AP
    Interpellation d’un preneur d'otages au Super U de Bessé-sur-Braye dans la Sarthe
    La Chine poursuit son offensive dans les Balkans et fait trembler Bruxelles
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik