Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Golan: les démarches d'Israël "absolument inadmissibles" (Damas)

    International
    URL courte
    0 0 0

    Les démarches d'Israël concernant le plateau du Golan et Jérusalem-Est, considérés par la communauté internationale comme territoires arabes occupés, sont "absolument inadmissibles", a déclaré le ministère syrien des Affaires étrangères.

    Les démarches d'Israël concernant le plateau du Golan et Jérusalem-Est, considérés par la communauté internationale comme territoires arabes occupés, sont "absolument inadmissibles", a déclaré mardi le ministère syrien des Affaires étrangères.

    Le projet de loi israélien imposant un référendum avant tout retrait du Golan et de Jérusalem-Est, posant ainsi un préalable à la ratification de tout traité de paix avec la Syrie et les Palestiniens, manifeste le mépris de l'Etat hébreu envers le droit international au regard duquel le Golan et Jérusalem-Est ont été et restent un territoire arabe occupé, lit-on dans la déclaration.

    La communauté internationale n'en a jamais reconnu l'annexion, précise le document.

    Le Golan ne peut faire l'objet d'aucun marché et sans sa complète restitution à la Syrie jusqu'à la ligne du 4 juin 1967 (avant la guerre israélo-arabe de 1967, nlrd) l'instauration de la paix est impossible, souligne le ministère.

    La nouvelle loi israélienne ne fait que confirmer que l'Etat hébreu renonce à une "paix juste et globale sur la base des résolutions 242 et 338 du Conseil de sécurité de l'Onu et du principe de l'échange "terre contre paix", stipule la déclaration.

    Les analystes estiment que la loi israélienne sur un référendum est susceptible de compromettre les efforts pour parvenir à la paix avec la Syrie et les Palestiniens qui veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de leur futur Etat.

    Lire aussi:

    Poutine appelle à régler le problème du Golan après la défaite des terroristes en Syrie
    Israël compte sur Washington pour reconnaître sa souveraineté dans le Golan
    Un obus tiré depuis le territoire syrien tombe sur le Golan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik