Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Corée du Nord: menace potentielle pour l'Extrême-Orient russe (Marguelov)

    International
    URL courte
    Pyongyang bombarde une île sud-coréenne (94)
    0 0 0

    Le comportement de Pyongyang suscite une vive préoccupation concernant la sécurité de l'Extrême-Orient russe, a indiqué Mikhaïl Marguelov, président de la Commission pour les Affaires internationales du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

    Le comportement de Pyongyang suscite une vive préoccupation concernant la sécurité de l'Extrême-Orient russe, a indiqué mardi Mikhaïl Marguelov, président de la Commission pour les Affaires internationales du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

    "Le comportement imprévisible d'un pays œuvrant à la mise au point d'une arme nucléaire constitue une menace qui dépasse de loin les limites de la péninsule coréenne et de l'Extrême-Orient", a déclaré le sénateur dans un entretien avec RIA Novosti.

    M.Marguelov a rappelé que les forces nord-coréennes avaient tiré mardi matin près de 200 obus sur l'île sud-coréenne de Yeonpyeong, dans la zone démilitarisée en mer Jaune, déclenchant une riposte de Séoul. Deux militaires sud-coréens ont été tués, 17 autres militaires et trois civils ont été blessés, a-t-il constaté.

    "Cet incident montre à quel point la situation actuelle, sur fond de suspension du travail des Six négociateurs sur le programme nucléaire nord-coréen (les deux Corées, la Russie, les Etats-Unis, la Chine et le Japon), est dangereuse, tandis que les relations entre Séoul et Pyongyang se sont sérieusement dégradées", a poursuivi le parlementaire.

    Le sénateur estime qu'aujourd'hui la tâche principale de la communauté internationale consiste à trouver des compromis et à faire revenir la Corée du Nord à la table des négociations sur la dénucléarisation de la péninsule.

    "La Russie souhaite la paix et la sécurité à proximité de ses frontières", a-t-il souligné.

    Dossier:
    Pyongyang bombarde une île sud-coréenne (94)

    Lire aussi:

    Comment Washington attise le militarisme en Corée du Nord
    Séoul entame une guerre psychologique contre Pyongyang
    Nucléaire: Pyongyang s’ouvre-t-il aux observateurs internationaux?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik