Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Colombie comptait envoyer ses troupes au Venezuela (Wikileaks)

    International
    URL courte
    Les révélations de WikiLeaks (109)
    0 01
    S'abonner

    L'ex-président colombien Alvaro Uribe considérait les liens du président vénézuélien Hugo Chavez avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) comme une menace pour la région et a envisagé l'envoi de son armée au Venezuela, révèle le site Wikileaks.

    L'ex-président colombien Alvaro Uribe considérait les liens du président vénézuélien Hugo Chavez avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) comme une menace pour la région et a envisagé l'envoi de son armée au Venezuela, révèle le site Wikileaks.

    "Hugo Chavez essaie d'utiliser les Farc comme force paramilitaire contre le gouvernement colombien, et je suis prêt à envoyer nos troupes sur le territoire vénézuélien pour capturer les guérilleros qui s'y sont retranchés et les remettre entre les mains de la justice colombienne", a déclaré M.Uribe, citée dans une note diplomatique de l'ambassade US à Bogota, révélée par Wikileaks.

    Cette note confidentielle en date du 17 janvier 2008 relate le contenu d'une rencontre entre l'ancien président colombien et le chef d'état-major interarmées américain, Michael Mullen.

    Le document prouve également que M.Uribe a recommandé aux Etats-Unis de se mettre à la tête d'une vaste campagne de dénigrement du président Chavez et du Venezuela.

    Le 29 novembre dernier, le site a rendu public plus de 250.000 messages confidentiels de la diplomatie américaine, qui décrivent en des termes peu flatteurs différents leaders mondiaux, ce qui a provoqué la colère de Washington et l'embarras de plusieurs gouvernements.

    Dossier:
    Les révélations de WikiLeaks (109)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik