International

Litvinenko: les Britanniques seront déçus par la réponse du Parquet (Lougovoï)

International
URL courte
Affaire Litvinenko (169)
0 11
S'abonner

Les enquêteurs britanniques seront déçus par les réponses du Parquet général de Russie aux questions de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) concernant le meurtre d'Alexandre Litvinenko, a déclaré Andreï Lougovoï, que les autorités britanniques soupçonnent d'être l'auteur du crime.

Les enquêteurs britanniques seront déçus  par les réponses du Parquet général de Russie aux questions de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) concernant le meurtre d'Alexandre Litvinenko, a déclaré Andreï Lougovoï, que les autorités britanniques soupçonnent d'être l'auteur du crime.

"Si cette requête de la CEDH existe, le parquet russe y répondra et cette réponse chagrinera beaucoup Scotland Yard", a indiqué M. Lougovoï, actuellement député à la Douma russe.

"La réponse du Parquet général montrera à tout le monde que la partie russe, les enquêteurs et les procureurs ont été intéressés à faire la lumière sur l'affaire Litvinenko, tandis que la partie britannique l'a empêché sous différents prétextes", a ajouté le député.

La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), saisie de la requête de Marina Anna Carter (Martina Litvinenko), a adressé mardi dernier à la Russie des questions portant sur la violation du droit à la vie de son mari, Alexandre Litvinenko, ex-officier du FSB décédé à Londres en 2006.

La CEDH veut savoir si M.Lougovoï a été interrogé dans le cadre de l'instruction menée en Russie et si les échantillons de polonium-210 découverts en Grande-Bretagne ont été comparés aux échantillons russes de cette substance.

La Cour demande également de lui spécifier si la maison, la voiture et le bureau de M.Lougovoï ont été soumis à un examen servant à déceler la présence de polonium-210, si les fonctionnaires responsables de la production, du stockage et de l'utilisation de polonium en Russie ont été interrogés et si un détournement de cette matière radioactive a été constaté dans les laboratoires russes.

Les autorités britanniques insistent sur l'extradition de M.Lougovoï, mais Moscou s'y oppose parce que la constitution russe interdit l'extradition de ses citoyens vers l'étranger.

Dossier:
Affaire Litvinenko (169)

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
L’Iran crée un réseau de silos à missiles au bord du golfe Persique
La LDNA, mouvement pour la défense des Africains, espère la dissolution de l’Église catholique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook