Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Israël appelle l'Occident à soutenir Moubarak (journal)

    International
    URL courte
    Crise politique en Egypte (360)
    0 0 0

    Israël appelle les pays d'Europe et les Etats-Unis à soutenir le président Hosni Moubarak dont la démission est réclamée par les milliers de personnes qui manifestent depuis le 26 janvier dans de nombreuses villes égyptiennes, a annoncé lundi le quotidien Haaretz.

    Israël appelle les pays d'Europe et les Etats-Unis à soutenir le président Hosni Moubarak dont la démission est réclamée par les milliers de personnes qui manifestent depuis le 26 janvier dans de nombreuses villes égyptiennes, a annoncé lundi le quotidien Haaretz.

    Dans leurs messages confidentiels envoyés le week-end dernier, les autorités israéliennes ont essayé de persuader leurs partenaires étrangers que "la stabilité du régime égyptien répondait aux intérêts de l'Occident" et que ce dernier devait atténuer ses critiques contre M. Moubarak, affirme le journal.

    "Les Américains et les Européens s'efforcent de complaire à l'opinion publique et oublient leurs véritables intérêts. Même s'ils ont vraiment quelque chose à reprocher à Moubarak, ils doivent néanmoins montrer à leurs amis dans la région que ces derniers ne seront pas abandonnés", indique le Haaretz, citant un haut fonctionnaire israélien qui a requis l'anonymat.

    Le chef du gouvernement israélien, Benjamin Netanyahu, a interdit à ses ministres de commenter les événements en cours en Egypte, mais a laissé entendre que l'Etat hébreu cherchait en premier lieu à conserver avec le pays voisin des relations fondées sur le traité de paix de 1979.

    "Nos efforts visent à maintenir la stabilité et la sécurité dans la région. Je tiens à rappeler que la paix entre Israël et l'Egypte dure plus de trois décennies, et notre objectif consiste à poursuivre ces relations", a-t-il déclaré lors d'une réunion du gouvernement.

    Depuis le début des manifestations antigouvernementales en Egypte, les médias israéliens pointent invariablement le risque d'arrivée de milieux anti-israéliens au pouvoir dans ce pays. Le Haaretz évoque notamment la menace de rapprochement entre les autorités égyptiennes et les islamistes gazaouis, l'interdiction possible pour les bâtiments de guerre israéliens de traverser le canal de Suez, le démantèlement de la coopération dans la lutte contre la contrebande d'armes et les tentatives éventuelles de remilitariser le Sinaï.

    Dossier:
    Crise politique en Egypte (360)

    Lire aussi:

    Israël rouvre sa frontière avec l'Égypte malgré la menace terroriste dans le Sinaï
    Égypte: plus de 50 ans de désordre politique
    La presse US fait la lumière sur une opération secrète menée par Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik