Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Journalistes russes enlevés en Libye: Moscou sollicite l'aide de l'Otan

    International
    URL courte
    Libye: sanctions contre Kadhafi (800)
    0 10

    Le délégué permanent russe auprès de l'Otan Dmitri Rogozine a demandé l'aide de l'Alliance afin de libérer les journalistes russes enlevés en Libye, rapporte le correspondant de RIA Novosti.

    Le délégué permanent russe auprès de l'Otan Dmitri Rogozine a demandé vendredi l'aide de l'Alliance afin de libérer les journalistes russes enlevés en Libye, rapporte le correspondant de RIA Novosti.

    Deux correspondants du quotidien Komsomolskaïa Pravda, Dmitri Stechine et Alexandre Kots, et une équipe de la chaîne NTV ont été enlevés vendredi près de la ville d'Ajdabia. Les journalistes ont réussi à communiquer par satellite qu'ils avaient été arrêtés par des insurgés et seraient en route vers Benghazi, capitale de l'opposition au colonel Kadhafi.

    "Nous n'avons pas tardé à agir, en nous adressant au Centre de commandement de l'Otan à Mons et au QG de l'Alliance", a raconté M.Rogozine à RIA Novosti.

    "Bien que l'Otan ne soit pas présente dans la zone contrôlée par les insurgés, il est claire que les otaniens sont en contact avec ces derniers, qui sont invités à toute sorte de réunions, dont celle de Londres", a poursuivi le diplomate.

    Et d'ajouter que certains pays membres de l'Otan possèdaient des consulats sur le territoire contrôlé par les insurgés, notamment à Benghazi.

    "Je pense que l'engagement de l'Alliance ne sera pas de trop et facilitera la libération des journalistes russes retenus illégalement par les insurgés libyens", a dit M.Rogozine.

    Le 19 mars, un groupe d'Etats occidentaux, dont la France, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, le Canada, l'Italie, l'Espagne et le Danemark, a engagé des frappes aériennes contre les troupes fidèles au colonel Kadhafi en application de la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l'Onu qui prévoyait la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye.

    Le 31 mars, l'Otan a officiellement pris le commandement de l'opération internationale en Libye, baptisée "Protecteur unifié".

    Dossier:
    Libye: sanctions contre Kadhafi (800)

    Lire aussi:

    Libération de Benghazi: «les plans de morcellement de la Libye compromis»
    Stoltenberg: l’Otan déterminée à améliorer ses relations avec la Russie
    Un ancien conseiller de Kadhafi dévoile le but du dernier complot contre le colonel
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik