Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: exercer "le maximum de pression politique" sur le régime (Ashton)

    International
    URL courte
    Contestation en Syrie (1168)
    0 0 0

    La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a déclaré son intention d'exercer "le maximum de pression politique" sur les autorités syriennes poursuivant la brutale répression des manifestations dans le pays.

    La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a déclaré mercredi son intention d'exercer "le maximum de pression politique" sur les autorités syriennes poursuivant la brutale répression des manifestations dans le pays.

    "Je vous assure que ma détermination est de mettre le maximum de pression politique sur la Syrie", a-t-elle dit lors d'une session plénière du Parlement européen à Strasbourg.

    L'Union européenne appelle les autorités syriennes à cesser les violences et à lancer des réformes politiques pour rétablir la paix et la stabilité dans le pays.

    Mme Ashton a souligné que si Damas n'adoptait pas les mesures qui s'imposaient, l'UE durcirait ses sanctions, en les étendant à la plus haute direction syrienne.

    Le 9 mai, le Conseil de l'UE a adopté une décision imposant un embargo sur les exportations d'armes vers la Syrie, ainsi que des interdictions de visa et le gel des avoirs de 13 membres du gouvernement syrien. Ces sanctions sont entrées en vigueur mardi.

    Le frère cadet du président syrien Bachar al-Assad, Maher, chef de la Garde républicaine, figure en tête de liste de ces 13 responsables syriens.

    Des manifestations antigouvernementales ont éclaté à Deraa le 15 mars et se poursuivent depuis à travers le pays et ce, en dépit du programme de réformes annoncé par le président Bachar al-Assad. Notamment, la levée de l'état d'urgence, décrété dans le pays en 1963, qui était l'une des principales revendications des contestataires. En outre, les réformes prévoient l'abrogation d'un article de la constitution syrienne accordant le statut de "force dirigeante de la société" au parti arabe socialiste (Baas), actuellement au pouvoir.

    Dossier:
    Contestation en Syrie (1168)

    Lire aussi:

    Moscou: Ankara n’a aucun fondement juridique pour affirmer qu’Assad est un terroriste
    Lavrov: les sanctions imposées par l’UE contre la Syrie aggravent la crise humanitaire
    Le Parlement européen proposerait à l’UE d’imposer un embargo sur les armes contre Riyad
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik