Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le CS de l'ONU salue l'arrestation de Ratko Mladic

    International
    URL courte
    Ratko Mladic arrêté en Serbie (29)
    0 0 0

    Le Conseil de sécurité de l'ONU a salué samedi l'arrestation le 26 mai de l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie Ratko Mladic, a annoncé Gérard Araud, ambassadeur de France à l'ONU et président en exercice du Conseil de sécurité, cité par les médias internationaux.

    Le Conseil de sécurité de l'ONU a salué samedi l'arrestation le 26 mai de l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie Ratko Mladic, a annoncé Gérard Araud, ambassadeur de France à l'ONU et président en exercice du Conseil de sécurité, cité par les médias internationaux.

    Selon M.Araud, les membres du Conseil de sécurité félicitent les autorités serbes à l'occasion de l'arrestation du général Mladic qui montre clairement que la Serbie entend coopérer avec le Tribunal pénal International pour l'ex-Yougoslavie (TPIY).

    Ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, le général Ratko Mladic a été arrêté jeudi matin en Serbie. Il est inculpé de crimes de guerre par le TPIY pour son rôle pendant la guerre intercommunautaire en Bosnie entre 1992 et 1995. Il est considéré comme le principal responsable du massacre de Srebrenica, qui a coûté la vie à 8.000 musulmans de Bosnie en 1995. Belgrade a la procédure d'extradition de M.Mladic à La Haye.

    Mladic, qui a échappé à la justice depuis 1996, est perçu par de nombreux nationalistes serbes comme un héros. Une centaine de jeunes gens se sont rassemblés jeudi soir dans le centre de Belgrade pour protester contre son arrestation.

    Dossier:
    Ratko Mladic arrêté en Serbie (29)

    Lire aussi:

    Le dernier grand accusé de la guerre des Balkans condamné à la prison à perpétuité
    Vers une nouvelle montée des tensions dans les Balkans après la condamnation de Mladic?
    Fils de Ratko Mladic: «le TPIY a choisi de discriminer les victimes»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik