Ecoutez Radio Sputnik
    International

    OTSC: coopération avec l'ONU au centre d'une rencontre à Minsk

    International
    URL courte
    0 0 0

    La coopération avec l'ONU dans les opérations de paix sera au centre de la prochaine réunion de l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) programmée pour mardi à Minsk, en Biélorussie, a annoncé le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch.

    La coopération avec l'ONU dans les opérations de paix sera au centre de la prochaine réunion de l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) programmée pour mardi à Minsk, en Biélorussie, a annoncé le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch.

    "Les discussions porteront sur les perspectives de la coopération entre l'OTSC (Arménie, Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Russie et Tadjikistan) et l'ONU dans les opérations de maintien de la paix conformément à la Déclaration conjointe signée par les secrétariats des deux organisations en mars 2010", a indiqué le porte-parole.

    L'OTSC a le statut d'observateur auprès de l'Assemblée générale de l'ONU depuis 2004.

    Les ministres des Affaires étrangères de l'organisation se pencheront en outre sur les moyens de rendre plus efficaces les mécanismes de sécurité de l'OTSC et examineront des documents sur la création d'une force de maintien de la paix de l'OTSC.

    La Russie sera représentée par le chef de la diplomatie Sergueï Lavrov. Le secrétaire général de l'OTSC Nikolaï Bordiouja participera aussi à la rencontre.

    "Le secrétaire général fera un rapport sur la situation internationale et son influence sur la sécurité des pays membres de l'OTSC", a indiqué M.Loukachevitch.

    Au terme de la réunion, les ministres s'entretiendront avec le président biélorusse Alexandre Loukachenko.

    Lire aussi:

    La Russie et ses alliés de l’espace post-soviétique tendent la main à l’Onu
    La plupart des membres de Daech transférés de Syrie «opèrent dans l’est de l’Afghanistan»
    Lavrov cite les premières victimes en cas de guerre dans la péninsule coréenne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik