Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Bactérie: embargo russe tant que la source demeurera inconnue

    International
    URL courte
    La bactérie Eceh se propage en Europe (15)
    0 0 01

    La Russie ne lèvera pas l'embargo sur les importations de légumes européens tant qu'elle ne disposera pas d'information concrète sur la source de la bactérie Eceh, qui a déjà coûté la vie à 23 personnes, a annoncé mardi le représentant permanent de la Russie auprès de l'UE Vladimir Tchijov.

    La Russie ne lèvera pas l'embargo sur les importations de légumes européens tant qu'elle ne disposera pas d'information concrète sur la source de la bactérie Eceh, qui a déjà coûté la vie à 23 personnes, a annoncé mardi le représentant permanent de la Russie auprès de l'UE Vladimir Tchijov.

    "Nous avons besoin de toutes les informations sur la source, la géographie de cette infection et sur les mesures entreprises par l'Union européenne afin de prévenir l'exportation de produits contaminés vers la Russie", a-t-il indiqué en citant le médecin en chef de Russie, Guennadi Onichtchenko.

    Les données fournies par l'Europe sur cette épidémie potentiellement mortelle se limitent au bilan des victimes et au nombre de malades, a-t-il poursuivi.

    M. Tchijov a admis que les agriculteurs subissaient des pertes.

    "Toutefois, aucune perte matérielle n'est comparable à celle d'une vie humaine", a conclu l'ambassadeur.

    Jeudi 2 juin, la Russie a suspendu les importations de légumes crus en provenance des pays de l'UE pour faire barrage à l'épidémie liée à la bactérie Eceh, qui se propage en Europe. L'UE a vivement critiqué une telle décision.

    Dossier:
    La bactérie Eceh se propage en Europe (15)

    Lire aussi:

    Diplomate russe: une inflexion dans la politique de l’UE envers Moscou
    L'UE aurait permis d'épargner certains projets énergétiques impliquant la Russie
    «Les USA ne pourraient pas approvisionner l'UE en gaz à la place de la Russie»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik