Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Italie: neuf ex-officiers allemands condamnés à perpétuité

    International
    URL courte
    0 1 0 0

    Le tribunal militaire de Vérone a condamné à perpétuité neuf anciens officiers de la Wehrmacht reconnus coupables du massacre de civils perpétré en juillet 1944 en Émilie-Romagne (nord de l'Italie), ont annoncé jeudi les médias locaux.

    Le tribunal militaire de Vérone a condamné à perpétuité neuf anciens officiers de la Wehrmacht reconnus coupables du massacre de civils perpétré en juillet 1944 en Émilie-Romagne (nord de l'Italie), ont annoncé jeudi les médias locaux.

    Le jugement condamnant d'anciens combattants de la division Hermann Göring, âgés en moyenne de 90 ans, a été rendu mercredi soir. Le tribunal les a reconnus coupables de l'extermination d'au moins 350 civils de la province de Modène.

    "Cette page sanglante est enfin tournée. Justice est faite! Malheureusement, il a fallu attendre 67 ans, mais ils ne se sont pas écoulés en vain", a déclaré le président de l'administration de Modène, Demos Malavasi, en commentant cette décision judiciaire.

    Selon ses dires, le procès a de nouveau montré que "les crimes de guerre étaient imprescriptibles".

    Le jugement du tribunal de Vérone tranche manifestement avec celui rendu en mai dernier à l'encontre d'Ivan Demjanjuk (91 ans), ancien garde du camp d'extermination nazi de Sobibor, reconnu coupable du meurtre de 27.000 Juifs. Un tribunal de Munich l'a condamné à cinq ans de prison, mais l'a relâché dans la salle d'audience compte tenu de son âge avancé.

    Lire aussi:

    Décès d'un ancien garde d'Auschwitz impliqué dans la mort de 170.000 personnes
    Un Émirati condamné à perpétuité pour avoir tenté de tuer un Américain
    Viol en direct sur Facebook en Suède: la sentence est prononcée
    Un Chinois tente en vain de passer de l’or en Russie dans un paquet de cigarettes
    Le Sénat US propose la création d'un «tribunal hybride» sur la Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik