Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Avoirs gelés de Kadhafi: 100 M EUR débloqués par les Pays-Bas pour le CNT

    International
    URL courte
    Libye: sanctions contre Kadhafi (800)
    0 10

    Les Pays-Bas ont débloqué 100 millions d'euros des avoirs du régime Kadhafi pour le Conseil national de transition (CNT), organe politique de la rébellion libyenne, rapporte le ministère néerlandais des Affaires étrangères, cité par les médias internationaux.

    Les Pays-Bas ont débloqué 100 millions d'euros des avoirs du régime Kadhafi pour le Conseil national de transition (CNT), organe politique de la rébellion libyenne, rapporte lundi le ministère néerlandais des Affaires étrangères, cité par les médias internationaux.

    "La somme de 100 millions d'euros des avoirs libyens a été débloquée à la demande du CNT", a indiqué Ward Bezemer, porte-parole du ministère, précisant qu'il s'agissait d'une partie des fonds du régime libyen gelés par le gouvernement néerlandais en mars dernier.

    Créé par les opposants au colonel Mouammar Kadhafi à Benghazi le 27 février en tant qu'organe provisoire de pouvoir, le Conseil national de transition a été officiellement reconnu par nombre de pays comme représentant légitime du peuple libyen, en lieu et place du régime Kadhafi à Tripoli.

    Le 19 mars, une coalition de pays occidentaux a lancé une opération militaire contre la Libye qui est le théâtre d'une confrontation armée entre les insurgés et les troupes du colonel Kadhafi depuis février. Quelques jours plus tard, le commandement de l'opération est passé à l'Otan.

    L'opération militaire se déroule conformément à une résolution adoptée par le Conseil de sécurité de l'Onu le 17 mars et autorisant le recours à la force pour protéger les civils libyens. Le mandat de l'opération devait expirer le 27 juin, mais le 1er juin, l'Alliance l'a prorogé jusqu'à fin septembre.

    Les Pays-Bas ont engagé six chasseurs F-16 dans l'opération militaire en Libye.

    Dossier:
    Libye: sanctions contre Kadhafi (800)

    Lire aussi:

    Cousin de Kadhafi: les partisans de la Jamahiriya prêts à revenir au pouvoir en Libye
    À peine amnistié, le fils de Kadhafi de nouveau recherché par la CPI
    Un ancien conseiller de Kadhafi dévoile le but du dernier complot contre le colonel
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik