Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Communauté de sécurité: un rôle clé doit revenir à la Russie (OSCE)

    International
    URL courte
    0 11

    La Russie doit jouer un rôle clé dans la création d'une "communauté de sécurité euro-atlantique et eurasiatique, unique et indivisible, libre et démocratique", a estimé le secrétaire général de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Lamberto Zannier.

    La Russie doit jouer un rôle clé dans la création d'une "communauté de sécurité euro-atlantique et eurasiatique, unique et indivisible, libre et démocratique", a estimé mardi le secrétaire général de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Lamberto Zannier.

    "L'année dernière, lors du sommet de l'OSCE à Astana (Kazakhstan), les 56 pays membres ont confirmé leur attachement à l'idée d'une "communauté de sécurité euro-atlantique et eurasiatique, unique et indivisible, libre et démocratique". L'Organisation cherche à réaliser cette idée sur la base des points communs et avec le respect des différences", a indiqué M.Zannier dans un article écrit pour le quotidien russe Kommersant.

    Lors du sommet d'Astana, ses participants ont réaffirmé l'importance de sortir de l'impasse la situation autour du Traité sur les forces conventionnelles en Europe (Traité FCE).

    "La Russie applique ses dispositions et participe à sa mise à jour (…) J'entends discuter avec des collègues russes des démarches à entreprendre pour actualiser ce document, ce qui pourrait constituer l'un des moments forts d'une réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'OSCE à Vilnius en décembre prochain", a estimé le secrétaire général.
       
    Il a également insisté sur l'importance des relations de confiance pour régler de longs conflits dans l'espace de l'OSCE, notamment du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabakh et de celui de Transnistrie.

    Lire aussi:

    L’OSCE entame une enquête sur l’explosion qui a tué un de ses observateurs
    Explosion d’une voiture de l’OSCE: l’UE ne participera pas à l’enquête
    Moscou propose à ses partenaires de «réviser les cartes» militaires en Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik