Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: levée de l'embargo sur les importations

    International
    URL courte
    Contestation en Syrie (1168)
    0 0 0

    Le gouvernement syrien a levé mardi les restrictions décrétées il y a moins de deux semaines sur les importations afin de "sauvegarder les réserves de devises" en temps de crise, rapporte l'agence officielle syrienne Sana.

    Le gouvernement syrien a levé mardi les restrictions décrétées il y a moins de deux semaines sur les importations afin de "sauvegarder les réserves de devises" en temps de crise, rapporte mardi l'agence officielle syrienne Sana.

    Seules les importations de voitures, de produits de luxe et d'autres articles soumis à des taxes douanières de plus de 5% étaient suspendues, mais l'embargo ne s'étendait pas aux importations de matières premières, de produits alimentaires et de marchandises de première nécessité.

    Les autorités avaient également espéré que cela leur permettrait de relancer la production nationale et de créer de nouveaux emplois.

    Mais, comme l'a indiqué à RIA Novosti l'économiste syrien Ayman Kafih, au lieu d'assainir l'économie nationale, ces restrictions ont eu des conséquences négatives sur le marché, en provoquant l'envolée des prix de plusieurs produits.

    Selon M.Kafih, la levée de l'embargo temporaire sur les importations est en fait la reconnaissance par le gouvernement de son erreur, ce qui témoigne en sa faveur.

    La Syrie est secouée depuis mars par un mouvement de contestation du régime de Bachar al-Assad. Selon l'Onu, la répression de la révolte populaire par les forces de sécurité aurait fait plus de 2.700 morts.

    Pour sa part, Damas dément ce chiffre et affirme que près de 700 militaires et policiers ont été tués par des "éléments terroristes armés" et évalue à 1.500 le nombre des victimes des deux côtés.

    L'opposition réclame la démission du président Assad et des transformations politiques. Les Etats-Unis, l'Union européenne, la France, la Grande-Bretagne, l'Allemagne et certains autres pays  appellent le président syrien à partir immédiatement et durcissent leurs sanctions contre son régime.

    Dossier:
    Contestation en Syrie (1168)

    Lire aussi:

    Trois ans d’embargo alimentaire: avantages, inconvénients et perspectives pour la Russie
    Moscou: Ankara n’a aucun fondement juridique pour affirmer qu’Assad est un terroriste
    Trump insulte Assad: la réponse de Damas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik