Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Caucase du Sud: la Géorgie envoie toujours des espions (Moscou)

    International
    URL courte
    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie en quête d'une reconnaissance internationale (133)
    0 11

    La Géorgie continue d'augmenter son potentiel militaire à la frontière avec l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud et y envoie des espions et des groupes de sabotage, a déclaré mardi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Grigori Karassine à l'issue du 17e volet des discussions de Genève sur le Caucase du Sud.

    La Géorgie continue d'augmenter son potentiel militaire à la frontière avec l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud et y envoie des espions et des groupes de sabotage, a déclaré mardi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Grigori Karassine à l'issue du 17e volet des discussions de Genève sur le Caucase du Sud.

    "Nous avons attiré l'attention de nos partenaires aux efforts de Tbilissi visant à augmenter son potentiel militaire et policier à proximité des frontières avec l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud. Des appareils géorgiens survolent toujours les régions frontalières de ces républiques. Les groups de sabotage ont redoublé d'efforts en vue de déstabiliser la situation dans les régions frontalières abkhazes", a indiqué le diplomate russe.

    Il est grand temps que Tbilissi accepte la situation actuelle, reconnaisse l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, deux anciennes régions géorgiennes, et noue des relations diplomatiques avec ces républiques, a estimé M.Karassine.

    Les discussions de Genève sur la stabilité et la sécurité dans le Caucase du Sud ont été lancées en octobre 2008, à l'issue de la guerre déclenchée en août de la même année par la Géorgie contre l'Ossétie du Sud. Elles réunissent les délégations géorgienne, russe et américaine, ainsi que les représentants de l'Abkhazie, de l'Ossétie du Sud, de l'Union européenne, de l'ONU et de l'OSCE.

    Le 26 août 2008, après une attaque géorgienne contre la capitale sud-ossète Tskhinvali, la Russie a reconnu l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie. L'exemple de Moscou a été imité par le Nicaragua, le Venezuela et des petits Etats insulaires du Pacifique - Nauru, Vanuatu et les Tuvalu.

    Dossier:
    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie en quête d'une reconnaissance internationale (133)

    Lire aussi:

    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    L'Otan propose à Moscou de ne plus reconnaître l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik